Le jeûne et le régime Paléo – partie 2

par Madame Paleo

Le jeûne et le régime Paléo – partie 2 : Découvrez le livre « La vie dans le jeûne »

Dans le cadre de la série d’articles « Le jeûne intermittent et le régime Paléo », j’aimerais aujourd’hui vous parler d’un livre qui traite le sujet du jeûne d’une manière très accessible, sans se perdre dans de grands discours médicaux avec un vocabulaire incompréhensible pour la plupart d’entre nous…

Ce livre est « La vie dans le jeûne », écrit par le Dr Jason Fung, en collaboration avec Eve Mayer et Megan Ramos.

Voici ce que les auteurs promettent :

« Ce guide complet, unique et accessible, permet de développer une routine de jeûne durable et bénéfique qui offre des résultats spectaculaires tout au long de la vie ».

Avant d’acheter ce livre, il est légitime de se poser la question : qui sont les 3 auteurs, et qu’est-ce qui les qualifie pour donner des conseils en matière de santé et de nutrition ?

Dans cet article, j’ai donc décidé de ne pas mettre en avant le contenu du livre, mais j’ai voulu en savoir un peu plus sur les auteurs.

Car finalement, on n’a pas envie de confier sa santé à n’importe qui, ni de suivre de mauvais conseils.

(Vous trouverez bien sur un petit résumé du contenu du livre à la fin de l’article.)

Voici donc une présentation détaillée du Dr Jason Fung, d’Eve Mayer et de Megan Ramos.

Commencer un jeûne

1. Qui est le Dr Jason Fung ?

Le Dr Jason Fung est un néphrologue, donc un spécialiste des maladies rénales.
Il a commencé ses études de médecine à Toronto, avant de les poursuivre en Californie.

Après avoir terminé ses études, il a travaillé pendant 20 ans comme néphrologue.
Son travail consistait à traiter des patients atteints d’une maladie rénale, telle que les pierres aux reins, le diabète, le cancer et l’inflammation.
Il a donc prescrit les médicaments, traitements et opérations nécessaires à la survie de ses patients.

Mais après 20 ans de travail, il s’est rendu compte que la principale cause des maladies rénales n’était plus l’hypertension, comme ça avait été le cas auparavant, mais le diabète du type 2, qui est directement lié à l’obésité.

Il a compris qu’il était important de combattre l’obésité et le diabète du type 2 avant qu’ils ne provoquent des maladies rénales – donc d’éliminer la source de la maladie, au lieu de traiter les symptômes.

C’était une grande remise en question pour le Dr Fung, et encore maintenant, des années plus tard, il trouve un peu étrange que sa mission soit désormais de faire en sorte que ses patients ne développent pas de maladies rénales – et donc de mettre des néphrologues comme lui au chômage.

Mais cela ne l’a pas empêché de suivre sa mission.

Afin de combattre l’obésité de ses patients, il s’est penché sur les régimes et conseils que la plupart des médecins donnent depuis des années : manger moins et bouger plus.

Mais en effectuant des recherches et en lisant d’innombrables études scientifiques sur ce sujet, il a compris que la restriction calorique était inutile, voire inefficace.

Quand il a compris que la santé de ses patients en dépendait, il a décidé de devenir un expert en nutrition – car comme il dit :

« Je n’ai appris à peu près rien sur la nutrition et sur la perte de poids à l’école de médecine. L’essentiel de ce que je croyais comprendre de la perte de poids, ou ce que j’en avais appris pendant mes études de médecine, s’est révélé tout à fait erroné. »

Selon lui, le taux de succès des régimes qui se basent sur la restriction calorique est moins de 1% – avec comme résultat que l’obésité est devenue une épidémie mondiale.

Dr Fung a poussé ses recherches plus loin, et en plus de conseiller à ses patients de supprimer le sucre de leur alimentation, il a commencé par leur parler du jeûne.

Les résultats observés dépassaient ses attentes !

Il a constaté que non seulement ses patients arrivaient enfin à perdre du poids, mais qu’en plus le jeûne leur permettait de mettre en place des habitudes alimentaires plus saines, et d’améliorer plusieurs de leurs maladies chroniques.

Pour lui, le jeûne est la meilleure solution pour venir à bout de nombreuses pathologies.

Voici ce qu’il dit sur le livre « La vie dans le jeûne » :

« Ensemble (avec Eve Mayer et Megan Ramos), nous espérons vous démontrer comment le jeûne, au quotidien, peut aider à renverser le gain de poids et une foule de maladies chroniques.
C’est pourquoi nous avons écrit La vie dans le jeûne.
Pour enseigner. Pour apprendre. Pour rire. Pour pleurer. Pour créer une communauté. Pour déconstruire les mythes et les préjugés.
Surtout, nous avons écrit ce livre ensemble pour vous permettre de comprendre une bête que nous essayons tous d’apprivoiser à notre façon : l’obésité. »

perte de poids paléo

2. Qui est Eve Mayer ?

Originaire du sud de la Louisiane, Eve Mayer à adopté très tôt dans sa jeunesse un comportement alimentaire malsain à cause d’un grand traumatisme dans sa vie : la maladie incurable de sa mère.

Eve a fait ce que beaucoup de personnes font : manger pour se consoler. Du coup, elle a été en surpoids tout au long de sa vie d’adulte, avec un poids maximum de 136 kilos.

Loin d’être heureuse avec sa silhouette, elle a enchainé les régimes dits « miraculeux », qui promettent monts et merveilles, mais qui en fin de compte ne font qu’aggraver la situation.

Sa perte de poids au début de ces régimes était importante, mais au bout d’un certain temps, ces régimes trop restrictifs étaient impossibles à tenir – donc comme tellement de personnes, elle a craqué à chaque fois, est elle est retombée dans ses mauvaises habitudes alimentaires, et a repris tous les kilos qu’elle avait perdus – avec quelques-uns en plus.

C’est seulement à partir du moment où elle a commencé à suivre un régime faible en glucides, mais riche en bon gras, que les choses se sont améliorées pour elle.

Le grand tournant est venu quand elle a lu un des ouvrages du Dr Jason Fung : « Les lois de l’obésité », dans lequel il conseille le jeûne pour favoriser la perte de poids.

Comme beaucoup d’entre nous, Eve avait de grandes appréhensions quant au jeûne : « Je vais être faible »« J’aurais trop faim »« Je vais m’évanouir si je saute un repas »… voilà ce qu’elle se disait.

Mais à sa grande surprise, rien de tout ça n’est arrivé, bien au contraire : elle a commencé à perdre du poids, et s’est sentie plus en forme que jamais.

Alors que tout commençait enfin à s’arranger pour elle, Eve s’est demandé pourquoi aucun médecin ne lui avait jamais parlé de la pratique du jeûne, pourquoi cette information n’était pas accessible à tous… elle a donc décidé de contacter le Dr Jason Fung, et après plusieurs échanges, l’idée du livre « La vie dans le jeûne » est née.

Elle se décrit elle-même comme « survivante des guerres de régimes », et espère que ce livre serve comme « guide pratique qui aidera ceux qui le souhaitent à préparer leur nouvelle routine alimentaire ».

Dans le livre, Eve parle avec émotion de sa propre expérience de l’obésité et des maladies qui s’en suivent. À travers des différents chapitres, elle explique avec des mots simples quelles difficultés elle a dû surmonter, et comment le jeûne lui a permis de commencer une nouvelle vie.

questions sur le jeûne

3. Qui est Megan Ramos ?

Megan Ramos est chercheuse clinicienne, spécialisée en médecine préventive.

Tout comme Eve, elle a été en surpoids durant de nombreuses années.
Elle a également souffert de SOPK, stéatose hépatique non alcoolique et de diabète de type 2.

Quand Megan était jeune, elle mangeait tout ce qui lui passait entre les mains – mais sans jamais prendre le moindre kilo.

Pensant que sa minceur était signe de bonne santé, elle n’a jamais voulu modifier son comportement alimentaire…

À 12 ans, les médecins ont détecté qu’elle souffrait d’une stéatose hépatique non alcoolique.

À 14 ans, ils ont détecté qu’elle souffrait également du SOPK.

Mais ici encore, vu qu’elle était maigre, personne – même pas les médecins – ne lui a suggéré de revoir sa manière de se nourrir.

Tout comme Eve, Megan a eu une mère souffrante, et de son souhait de soulager les douleurs de sa mère est née son envie de devenir médecin.

À 15 ans, elle a décroché un emploi d’été en recherche médicale dans une clinique privée – la même clinique qui employait le spécialiste des maladies rénales Dr Jason Fung.
Le domaine de ses recherches portait sur les nouvelles manières de dépister plus vite les dommages rénaux pour mieux pouvoir les soigner.

À 22 ans, son médecin lui annonce qu’à cause de ses maladies, elle était sans doute stérile.

À 27 ans, il lui annonce qu’elle souffre de diabète de type 2.

Suite à cette nouvelle dévastatrice, elle a alors décidé de suivre « Le guide alimentaire canadien » à la lettre, donc de manger 3 repas par jour en plus de nombreuses collations.
C’est suite à cela que les conséquences de sa mauvaise alimentation ont commencé de se refléter dans sa silhouette : elle est devenue obèse en quelques mois seulement.

C’est à ce moment-là que Megan s’est enfin réveillée – et qu’elle s’est souvenue d’avoir entendu dire le Dr Jason Fung que le jeûne pouvait guérir entre autres le diabète du type 2.

Vu qu’elle n’avait plus rien à perdre, mais tout à gagner, elle a décidé de se lancer dans cette aventure.

En appliquant le jeûne, ainsi qu’une alimentation faible en glucides et riche en gras, elle n’a non seulement perdue 39 kilos, mais elle a également renversé son diabète de type 2, sa stéatose hépatique et son SOPK.

Au moment qu’elle co-écrit le livre « La vie dans le jeûne », elle a 35 ans et est en parfaite santé.

En participant à cet ouvrage, elle souhaite offrir le point de vue d’une chercheuse sur les manières dont le jeûne peut aider à perdre du poids et à mettre un terme aux différentes maladies chroniques.

comment vaincre le diabetes

4. Résumé du livre « La vie dans le jeûne »

Le livre est divisé en 4 parties.


Chapitre 1 : Le jeûne, la nourriture et les hormones

Dans ce premier chapitre, les 3 auteurs expliquent les causes de l’obésité, et démontrent scientifiquement pourquoi le principe de la restriction calorique ne fonctionne pas.

Le lecteur apprend également ce qui se passe dans le corps dès que la nourriture entre dans la bouche – comment elle est digérée, comment les glucides sont transformés en énergie ou en graisse, quelles hormones entrent en compte…

Il s’agit de la partie la plus « scientifique » du livre, mais les auteurs arrivent à expliquer le fonctionnement de notre organisme d’une manière si claire et simple, que tout le monde puisse comprendre.

Toute une partie de ce premier chapitre est réservée au rapport avec la nourriture:

Comment manger moins sans avoir faim ?
Comment changer son rapport avec la nourriture ?
Quels aliments faut-il manger pour perdre du poids ?
Lesquels ne faut-il surtout pas manger ?

(Conseil : la réponse à ses 2 dernières questions se trouve dans 2 articles sur les aliments conseillés dans le régime paléo ainsi que sur les aliments déconseillés)


Chapitre 2 : Préparez-vous à jeûner

Ce deuxième chapitre aborde les différentes étapes à franchir avant de se mettre au jeûne, et répond aux questions les plus souvent posées par des personnes qui craignent le jeûne.

Les auteurs nous parlent de l’implication de la famille et des amis, du sexe et de la grossesse pendant le jeûne, de l’objectif que chacun doit se fixer et de la relation avec les médecins.


Chapitre 3 : Votre routine de jeûne

C’est dans ce troisième chapitre que nous commençons à jeûner.

Les auteurs expliquent les différentes étapes du jeûne, en commençant par l’élimination des collations, pour arriver finalement au jeûne prolongé.

Ils soulignent l’importance de ne pas brûler les étapes, et de ne pas vouloir avancer trop vite.

Ils nous expliquent également que dans le jeûne, la régularité est très importante. Il ne sert à rien (pour une perte de poids) de jeûner que 1 jour par mois…

Dans cette partie du livre, les auteurs rappellent aussi que ce que nous mangeons et tout aussi important que ce que nous ne mangeons pas, et ils répondent à la question « comment se faire plaisir an mangeant sans ruiner tous ses efforts » – car oui, avoir plaisir en mangeant est un facteur clé pour réussir sa perte de poids.

Ils nous apprennent également à gérer notre objectif (celui qu’on s’est fixé avant de commencer le jeûne) :
Que faire si l’objectif est atteint ?
Comment continuer à intégrer le jeûne dans notre vie sans perdre davantage de poids ?
Que faire si l’on est découragé ?


Chapitre 4 : La solution à votre jeûne

Le quatrième et dernier chapitre donne des astuces et conseils pour intégrer le jeûne dans la vie de tous les jours.

Les auteurs donnent des conseils pour garder une vie sociale remplie malgré le jeûne, car même s’il faut changer certaines habitudes pour ne pas retomber dans un comportement alimentaire nocif, il est très important de garder une vie sociale active pour s’épanouir dans la vie – et dans le jeûne.

Ils parlent également d’un phénomène qui accompagne le jeûne, mais que beaucoup de personnes ignorent : le gain de temps.

Car oui, « ne pas manger » signifie aussi « ne pas faire les courses » et « ne pas cuisiner » – on se voir donc confronté à des heures de temps supplémentaire qu’il faut remplir… et cela peut être plus compliqué que l’on s’imagine.

Le livre se termine avec l’encouragement de « Vivre sa nouvelle vie » – de célébrer sa victoire, et de se souvenir qu’on peut tout réussir – vraiment tout !

perdre du poids

Le mot de la fin

Je conseille ce livre à tous ceux qui souhaitent découvrir le jeûne d’une manière ludique et accessible.

Dans « La vie dans le jeûne », le vocabulaire n’est pas trop « scientifique », le livre est donc très facile à lire.

Je regrette un peu que les auteurs parlent surtout du jeûne dans le cadre de la perte de poids, mais n’entrent pas assez dans le détail du jeûne dans le cadre de maladies chroniques – mais cela n’enlève rien à l’importance du sujet.


Vous avez envie d’en savoir plus sur le jeûne ?

Voici les livres du Dr Jason Fung que je vous recommande (liens amazon affiliate) :

La vie dans le jeûne – Dr Jason Fung, Eve Mayer, Megan Ramos
Les lois de l’obésité: Tout ce que vous savez sur la perte de poids est faux – Dr Jason Fung
Le guide complet du jeûne – Dr Jason Fung, Jimmy Moore, Thierry de Lestrade



Merci d’avoir lu mon article, et à très vite pour de nouvelles aventures !

Partagez cet article avec ceux que vous aimez :

7 commentaires

toutvousreussitsara 25 juillet 2022 - 19:57

Merci pour cette analyse approfondie du livre. Effectivement, je pratique le jeûne dans le cadre d’un traitement de la fibromyalgie et justement je ne veux surtout pas maigrir…

Répondre
Les Secrets du Coureur 18 juillet 2022 - 23:40

J’ai commencé le jeûne intermittent il y a plusieurs années et je dois reconnaître que les effets sont très probants : disparition de la sensation de faim, gain d’énergie au cours de la journée, augmentation de la capacité de concentration et j’en passe. L’expérience des 3 auteurs m’a donné envie de découvrir ce livre et me plonger dans les multiples autres avantages d’une telle méthode d’alimentation. Merci pour cette découverte !

Répondre
jeny Kiwhi 18 juillet 2022 - 21:28

Je suis adepte du jeûne intermittent et du jeûne prolongé depuis 2016, je n’a pas lu ce livre de Fung! Mais à la lecture de ton article ca me tente bien. 🥰Un autre livre intéressant sur le sujet est: le pouvoir du Jeûne de Yelena citor ( elle a un excellent groupe Facebook, très riche d’infos si jamais)

Répondre
sophieguillousansx 18 juillet 2022 - 15:59

Bonjour Jessica, je découvre complètement je l’avoue je n’ai encore jamais pratiqué le jeûne mais cela m’intéresse dans le cadre d’un projet de perte de poids. Le jeûne est-il compatible avec une activité sportive quasi quotidienne ? Merci )

Répondre
Madame Paleo 19 juillet 2022 - 08:49

Bonjour Sophie,
Le jeûne intermittent est compatible avec une activité sportive journalière, aucun souci sur ce point.
Pendant le jeûne prolongé, une activité physique est recommandée, mais ça sera plutôt une activité douce comme de la marche.
Si tu débutes dans le jeûne, je te propose de faire étape par étape : d’abord, supprimer toutes (mais vraiment toutes) les collations pour avoir que 3 repas par jour, et ensuite enlever le repas du matin ou du soir pour passer à 2 repas par jour (toujours sans collations bien sûr) et entrer dans le jeûne intermittent 16/8.

Répondre
Y-Lan 18 juillet 2022 - 13:14

Je suis tentée par le jeûne mais je pense commencer par un stage, je ne me vois pas le faire seule et dans mon environnement familial actuel. Mais cela fait des années que je me dis cela… Il va falloir un jour passer à l’action ! Je pense que ce qui me fait peur, c’est que j’ai un IMC assez bas donc je préfère être bien encadrée pour ne pas faire n’importe quoi, j’ai l’impression de ne pas avoir beaucoup de « marge » lol !

Répondre
carole 18 juillet 2022 - 10:28

Aujourd’hui je pratique le jeûne intermittent et c’est ce qui m’est le plus bénéfique. Mais j’ai longtemps pratiqué le jeûne pendant des semaines et j’ai même été prânique. Cela m’a permis de nettoyer certaines mémoires et mieux gérer mes émotions car tout est lié.

Répondre

Laissez un commentaire

Vous aimeriez aussi

%d blogueurs aiment cette page :