Ces hormones bloquent votre perte de poids !

par Madame Paleo

Ces hormones bloquent votre perte de poids !

Ces hormones bloquent votre perte de poids ! 🛑✋🔬🧬

Vous vous demandez pourquoi malgré vos efforts, les kilos en trop semblent s’accrocher ? 🤔 Ne cherchez pas seulement du côté de votre assiette ! Les hormones jouent un rôle majeur dans votre quête de perte de poids, et certaines d’entre elles peuvent même agir en frein.
Dans cette vidéo, nous allons parler des hormones et de leur impact sur votre objectif de perte de poids.
Vous découvrirez non seulement comment surmonter les défis hormonaux, mais aussi comment bénéficier personnellement de ces connaissances.
Ne laissez plus les hormones jouer contre vous !
Reprenez le contrôle de votre corps pour atteindre vos objectifs de perte de poids de manière efficace et durable.

voir la vidéo

Transcription texte de la vidéo « Ces hormones bloquent votre perte de poids ! « 

Bonjour tout le monde, et bienvenue sur la chaîne YouTube de Madame Paleo. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment des hormones peuvent influencer, voir bloquer votre perte de poids.

Quand on veut perdre du poids, on a tendance à se concentrer sur le fait de bien manger et de bouger un peu plus. Mais parfois, même si on se donne à fond, les kilos en trop ne veulent tout simplement pas partir. Et là, bien souvent, ce n’est pas seulement à cause de ce qu’on met dans notre assiette. Nos hormones ont en fait un très grand rôle à jouer dans la perte de poids, et peuvent même la bloquer.

C’est donc de ces hormones-là que je vais vous parler aujourd’hui, je vais vous expliquer comment elles perturbent votre perte de poids, et ce que vous pouvez faire pour les empêcher de travailler contre vous.

La mélatonine

On va commencer avec la mélatonine. Vous avez surement déjà entendu parler d’elle, c’est l’hormone associée à un bon sommeil. Normalement, elle est sécrétée le soir pour indiquer à notre corps qu’il est temps de se reposer et de dormir.

Mais chez beaucoup de personnes, cette sécrétion ne fonctionne pas bien, principalement à cause de notre mode de vie moderne. On est constamment sous pression pour aller plus vite, plus loin, pour être plus performant du matin au soir et on doit être capable de faire plusieurs choses à la fois — et toute cette pression constante, ce stress constant, empêche notre corps de se mettre en mode repos le soir, car il reste en alerte.

Si on ajoute à ça l’utilisation excessive des smartphones juste avant de dormir, donc par exemple rester scotcher pendant une heure ou deux heures sur TikTok ou Instagram avant de se coucher, et bien tout cela empêche notre cerveau de se calmer, et ça bloque la mélatonine et nuit à notre sommeil.

Le problème c’est qu’un sommeil de bonne qualité est indispensable au bon fonctionnement de notre corps, car c’est le moment où il récupère, où les hormones se rééquilibrent et où il se prépare pour le lendemain.

La leptine et la ghréline

Un sommeil de mauvaise qualité influence entre autres les deux hormones clés pour la perte de poids : la ghréline, qui est l’hormone de la faim, et la leptine, qui est l’hormone de la satiété. La ghréline augmente l’appétit, tandis que la leptine signale au cerveau que vous êtes rassasié.

Lorsque le sommeil est perturbé à cause d’un manque de mélatonine, alors la ghréline augmente, vous incitant à manger davantage. En même temps, la leptine diminue, ce qui vous laisse avec une sensation moindre de satiété, et cet effet peut faire que vous ne perdez plus de poids.

Je vais d’ailleurs vous mettre le lien d’une vidéo très intéressante qui parle justement du lien entre le sommeil et la perte de poids dans la description de cette vidéo, vous allez voir que c’est un sujet passionnant.

Pour résumer rapidement ce que nous avons vu jusqu’ici : la mélatonine, ou plutôt le manque de mélatonine, empêche un bon sommeil, et un sommeil de mauvaise qualité ou un sommeil insuffisant, a une influence directe sur les niveaux de ghréline et de leptine, et donc sur la perte de poids.

Le cortisol

Une autre hormone qui peut bloquer votre perte de poids et le cortisol, l’hormone du stress.

Le stress, c’est comme si votre corps appuyait sur le bouton d’alerte. Imaginez que lorsque vous êtes sous pression, votre système nerveux il se met en action et il libère les hormones de stress, comme l’adrénaline et le cortisol. Ces deux hormones-là mettent votre corps en mode survie, pour vous préparer à affronter un combat ou à prendre la fuite.

On peut dire que dans les temps anciens, par exemple à l’âge de pierre, ce processus était essentiel, pour par exemple échapper à un tigre à dents de sabre ou à un autre danger mortel.

Mais de nos jours, notre stress est souvent d’une nature différente. Il peut être lié au travail, aux enfants, à l’argent, mais rarement à la survie immédiate. Par exemple, le fait de devoir gérer les soucis au bureau ou les factures n’implique pas vraiment que vous devez vous battre ou fuir pour sauver votre vie.

De plus, notre stress aujourd’hui est souvent plus intérieur que physique. Contrairement aux temps anciens où le stress nous faisait brûler des calories en réaction au combat ou à la fuite, et bien aujourd’hui, cela se passe principalement à l’intérieur de nous.

Le problème, c’est que notre corps, lui, il ne fait pas la différence. Quand il ressent du stress, il pense qu’il a besoin de recharger ses batteries en absorbant des calories, donc en nous incitant de manger des glucides, même si en réalité nous n’avons pas brûlé beaucoup d’énergie.

Si vous aimez cet article, vous allez adorer celui-ci :  Voici comment je vais vous aider pour perdre du poids

Et c’est là que nous retrouvons le cortisol. Il augmente lorsque vous êtes stressé, vous poussant à consommer des aliments riches en calories et à stocker de la graisse. Pourquoi ? Tout simplement parce que votre corps est en mode survie, il essaie donc de stocker de l’énergie pour affronter ce que le futur pourrait vous réserver.

Le souci, c’est qu’aujourd’hui, beaucoup d’entre nous vivent un stress constant. On est presque toujours un peu sous pression, que ce soit au travail, à la maison ou ailleurs. Et là, notre corps sécrète du cortisol en continu pour nous aider, même quand cela n’est pas du tout nécessaire.

Là où ça pose problème, c’est que le cortisol intervient également dans la régulation du glucose, c’est-à-dire le sucre présent dans votre sang. Il agit comme une sorte de « clé » pour libérer le glucose stocké dans notre foie, afin de nous fournir une énergie rapide en cas de nécessité liée au stress ou au combat.

L’insuline

Mais si notre niveau de cortisol reste élevé en raison d’un stress constant, il engendre une libération excessive de glucose dans le sang, et cela active le pancréas qui lui libère une autre hormone, l’insuline, qui est l’hormone qui régule la glycémie en abaissant le taux de sucre sanguin.

Le problème, c’est que lorsque le niveau de cortisol reste élevé à cause du stress chronique, et bien le taux d’insuline il suit la même tendance, et cette surproduction d’insuline peut conduire à une résistance de cette hormone, ce qui veut dire que l’insuline ne parvient plus à faire baisser votre taux de sucre comme elle le devrait. Et bien entendu, parmi d’autres problèmes comme le diabète de type2, cette résistance à l’insuline bloque la perte de poids.

Donc, pour résumer cette deuxième partie : le stress nous pousse à manger des glucides et génère du cortisol. Le cortisol libère le glucose et entraine une hausse de la glycémie, du coup l’insuline est sécrétée pour rebaisser la glycémie, et si le tout devient chronique, on se retrouve avec une résistance à l’insuline, ce qui veut dire qu’on prend du poids au lieu d’en perdre.

Et, comme si cela ne suffisait pas encore, le stress chronique nuit à la qualité de votre sommeil, mettant en donc place un cercle vicieux. Un sommeil de mauvaise qualité génère du stress, lequel perturbe ensuite le sommeil, et ces deux facteurs s’associent pour favoriser la prise de poids.

Résumé de la vidéo « Ces hormones bloquent votre perte de poids ! »

Donc, pour résumer toute la vidéo : notre style de vie et le stress chronique empêchent la bonne sécrétion de la mélatonine. Cela conduit à un sommeil de mauvaise qualité, ce qui a une influence directe sur la ghréline et la leptine, donc les hormones de la faim et de la satiété. La fatigue va en plus accentuer le sentiment de stress chronique, ce qui va libérer davantage de cortisol, qui lui augmente le taux de sucre dans le sang, ce qui entraine une hausse constante, voir une résistance à l’insuline. De plus, le cortisol empêche un sommeil réparateur, et on se retrouve à nouveau à la case de départ.

Vous voyez que tout cela est lié. C’est un chaine complexe de réactions hormonales qui agissent les unes sur les autres.

Donc vous l’aurez compris, si vous suivez un régime, et que vous faites de l’exercice et que vous ne perdez tout de même pas de poids, le manque de sommeil ainsi que le stress chronique en sont probablement en cause.

Alors pour remédier à ce problème, il est important d’avoir une bonne hygiène de vie, et de travailler sur la qualité du sommeil et sur votre niveau de stress pour briser ce cercle, car le manque de sommeil et le stress chronique n’affectent pas seulement votre poids, mais aussi votre santé en général.

Ce que je vous conseille, c’est d’essayer d’identifier les raisons qui augmentent votre stress et qui vous empêchent de dormir, car ce n’est qu’en éliminant ces causes et en trouvant une vie plus sereine que votre corps peut retrouver un équilibre hormonal et sortir de ce mode urgence qui fait que toutes les fonctions non vitales du corps, dont la perte de poids, sont mises en pause.

Et bien voilà, c’est la fin de cette vidéo, j’espère qu’elle vous a plu et qu’elle vous a permis de comprendre un peu mieux le lien entre nos hormones et la perte de poids.

Je reviens bien sûr rapidement avec une nouvelle vidéo pour vous parler davantage de la perte de poids saine, de l’alimentation paléo, de la santé et de bien plus encore. Pour ne pas rater ça, pensez à liker cette vidéo et à vous abonner à ma chaine !

Et comme toujours, je vous invite bien sûr à me faire part de vos questions et réflexion dans les commentaires.

Sur ce, je vous dis à très vite, et d’ici là, mangez bien !




Pour plus de conseils ainsi que de recettes saines, suivez-moi sur les réseaux sociaux : FacebookYouTubeInstagramTikTok et inscrivez-vous à ma newsletter ici




Partagez cet article avec ceux que vous aimez :
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x