Est-ce que le riz est paléo ?

par Madame Paleo

Est-ce que le riz est paléo ?

« Est-ce que le riz est paléo ? » Je reçois régulièrement des e-mails de personnes intéressées par le régime paléo, ou qui l’appliquent déjà, en me demandant si tel ou tel aliment est paléo ou pas.

Les deux articles « Les aliments autorisés dans le régime paléo » ainsi que « Les aliments interdits dans le régime paléo » offrent un bon aperçu des aliments conseillés et déconseillés.

Mais, comme dans tous les domaines de la vie, dans le paléo, tout n’est pas blanc ou noir.

Certes, le sucre raffiné est clairement sur la liste « à éviter à tout prix », alors que les légumes sont sur la liste « allez-y foncez » – mais le riz ou encore le sucre de coco par exemple se trouvent plutôt dans une zone grise.

Ces aliments ne sont ni conseillés ni déconseillés – chacun doit décider individuellement s’il souhaite intégrer ces aliments dans son régime paléo ou pas.


L’évolution de la qualité des aliments paléo

On est d’accord que les aliments que l’on trouve actuellement dans les supermarchés n’ont plus rien à voir avec ceux que trouvaient nos ancêtres dans la nature.

Mais nous devons faire au mieux avec ce que nous avons.

Dans l’idéal, la majorité de nos aliments devraient être régionaux et sans pesticides. Les fruits et légumes cultivés localement sont souvent plus frais, contiennent plus de nutriments et ont muri dans leur environnement naturel – et pas pendant le transport en venant de l’autre bout du monde.

De même, les viandes provenant d’animaux élevés en pâturages de la ferme bio de votre village sont bien meilleures pour la santé que les viandes issues de l’élevage industriel.

Après, nul besoin de tomber dans l’autre extrême et de vouloir être perfectionniste à tout prix. Chacun fait de son mieux, selon ses possibilités et ses moyens.

qualité aliments paléo

Comment décide-t-on si un aliment est paléo ou pas ?

La classification « paléo » ou « non paléo » ne se base pas uniquement sur le fait qu’un aliment soit ou non présent à l’âge de pierre, mais également sur ses valeurs nutritives et son impact positif ou négatif sur la santé.

Il est bien sûr possible de trouver un inconvénient à n’importe quel aliment – selon le principe de « celui qui cherche trouve ».

Même un aliment très bon pour la santé peut avoir des effets négatifs si on le consomme quotidiennement sur une longue période.

Il est donc conseillé de manger varié, de préférer des aliments 100% paléo, mais de ne pas en faire tout un plat s’il y a quelques lentilles dans une salade.


le riz est paléo



Est-ce que le riz est paléo ?

-> Oui et non.

Le riz est une céréale, et les céréales sont à exclure dans le régime paléo.

Mais dans le cas du riz, il faut faire la différence entre le riz blanc et le riz brun.

Le riz brun (ou riz complet, donc qui a encore sa couche extérieure) n’est pas paléo, car c’est justement dans son enveloppe que se trouvent tous les anti-nutriments et composants potentiellement mauvais pour le corps humain.

On entend souvent que le riz brun est meilleur pour la santé que le riz blanc, car il contiendrait moins de glucides et plus de nutriments.

Et c’est vrai, les nutriments du riz se trouvent effectivement dans son enveloppe – tout comme les composants potentiellement toxiques.

Vu que le but du régime paléo est d’éliminer tout ce qui peut nuire à notre santé, le riz brun est donc à exclure.

Le riz blanc peut par contre être intéressant dans certains cas.

Certes, les graines blanches ne contiennent quasiment aucun nutriment, mais pas de toxine non plus.

Le riz blanc est un hydrate de carbone pur, on peut donc en consommer pour apporter un supplément de glucides à notre corps.

Donc, si l’on est dans une démarche de perte de poids ou que l’on ne fait aucune activité physique, le riz blanc est plutôt à éviter.

Mais si l’on pratique une activité physique intense qui demande beaucoup d’énergie, alors le riz blanc peut être un allié en or.

En résumé :

– le riz brun n’est pas paléo, à cause de se forte teneur en anti-nutriments

– le riz blanc peut être consommé dans le cadre d’une activité physique intense, afin d’apporter l’énergie nécessaire aux muscles.

riz blanc est paléo



Est-ce que les pommes de terre sont paléo ?

-> Non.

Les pommes de terre, ainsi que les autres légumes de la famille des Solanacées (aubergines, tomates…) sont interdits dans le régime du protocole auto-immun (AIP), car elles contiennent des glycoalcaloïdes, qui peuvent affecter la santé intestinale.

Les personnes atteintes de problèmes articulaires chroniques ou qui souffrent d’une maladie auto-immune doivent donc les éviter.

Les personnes en bonne santé par contre peuvent consommer des pommes de terre de manière occasionnelle, mais elles ne devraient pas faire partie de l’alimentation quotidienne.

Pour éliminer au mieux les glycoalcaloïdes, il faut éplucher les pommes de terre, couper les endroits verts et les faire bouillir.

Il va de soi que seules les pommes de terre nature et non transformées peuvent être consommées – les croquettes, les frites ou le gratin dauphinois ne sont en aucun cas paléo 😝




Est-ce que le Quinoa est paléo ?

-> Non.

Comparées aux céréales, les pseudo-céréales ont l’avantage de ne pas contenir de gluten, et d’apporter plus que de simples glucides au corps. Le quinoa, l’amarante et le sarrasin sont par exemple riches en protéines.

Cependant, ils contiennent des anti-nutriments tels que des lectines, des saponines et des phytates… qui peuvent augmenter la perméabilité intestinale.

Bien que les pseudo-céréales ne soient pas paléo en soi, beaucoup de paléovores en consomment avec modération dans l’approche 80/20.

Personnellement, j’utilise de temps en temps de la farine de sarrasin dans la préparation de mes recettes, par exemple pour le pain.




Est-ce que le sarrasin est paléo ?

-> Non.

Voir : Est-ce que le Quinoa est paléo ?




Est-ce que le teff est paléo ?

-> Non.

Voir : Est-ce que le Quinoa est paléo ?




Est-ce que le sucre de coco est paléo ?

-> Noui.

Nous le savons, le sucre raffiné sous toutes ses formes n’a pas sa place dans le régime paléo. Mais qu’en est-il pour le sucre de coco ?

Le sucre de coco (ou sucre de fleur de coco) est légèrement plus naturel que le sucre raffiné habituel, car il
– est moins transformé
– contient un peu plus de minéraux
– a un IG plus bas.

Cependant cela reste du sucre, et consommé de manière régulière, il est mauvais pour la santé.

Mais si vous souhaitez réaliser une recette qui nécessite du sucre (toujours dans le cadre de l’approche 80/20), il est de loin préférable d’utiliser du sucre de coco bio que du sucre raffiné blanc.




Est-ce que le miel est paléo ?

-> Oui, mais…

Le miel a la réputation d’avoir des effets antioxydants, antiviraux, antiseptiques, antibiotiques et anti-inflammatoires, ce qui fait de lui un vrai allié pour la santé.

En revanche, le miel est en grande partie constitué de fructose. Or, le fructose stimule la formation de graisse dans l’organisme et peut, en cas de surconsommation, provoquer une stéatose hépatique (« foie gras »).

Donc oui, consommé avec modération et en raison de ses nombreuses propriétés positives et de ses précieux nutriments, on peut considérer que le miel fait partie des aliments paléo – mais l’accent reste sur « consommer avec modération ».

miel est paléo



Est-ce que le sirop d’agave est paléo ?

-> Non.

Alors qu’on en voit partout, et qu’on le considère comme alternative saine au sucre raffiné, le sirop d’agave est principalement constitué de fructose, et donc à éviter.

Nous avons vu avant que le miel, dont le composant principal est également le fructose, est tout de même un aliment paléo, mais à consommer avec modération.

Pourquoi donc faire une exception pour le miel, et non pour le sirop d’agave?

Tout simplement parce que le miel, qui est un produit très naturel, contient de bons nutriments et a certains effets positifs sur la santé – alors que le sirop d’agave pas.

C’est donc un aliment à éviter.




Est-ce que les cacahuètes sont palèo ?

-> Non.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cacahuètes ne sont pas des noix, mais des légumineuses. Et comme toutes les légumineuses, les cacahuètes contiennent des lectines et ne sont donc pas paléo.




Est-ce que le soja est paléo ?

-> Non.

Tout comme les cacahuètes, le soja fait lui aussi partie des légumineuses, et contient donc des lectines.

De plus, le soja contient des iso flavonoïdes, qui appartiennent au groupe des phytoestrogènes. La structure des phytoestrogènes est similaire à celle de l’œstrogène, l’hormone de reproduction féminine.

Sa consommation régulière peut affecter l’équilibre hormonal, et est fortement déconseillée pour les femmes ayant eu un cancer de sein, de l’utérus ou des ovaires.




Est-ce que le tofu est paléo ?

-> Non.

Le tofu est fait à partir du lait de soja, qui lui n’est pas paléo. Par conséquent, le tofu ne l’est pas non plus.

Voir : Est-ce que le soja est paléo ?




Est-ce que les graines de chia sont paléo ?

-> Noui.

Si vous faites une recherche sur le net, vous trouverez énormément de recettes paléo qui utilisent les graines de chia, et pour cause : la graine de chia est une graine, et dans le paléo, toutes les graines sont autorisées.

Oui, mais !

Comparées aux autres graines, les graines de chia contiennent des quantités relativement élevées de phytates, qui, nous le savons, peuvent empêcher l’absorption de minéraux importants à travers la paroi intestinale.

D’un autre côté, les graines de chia contiennent beaucoup de nutriments et de protéines.

Dans le monde des paléovores, les avis diffèrent… les graines de chia sont ainsi qualifiées par certains de superfood, et par d’autres comme aliment à éviter.

Personnellement, j’en utilise de manière très occasionnelle dans mes recettes de dessert paléo (exemple : les verrines de pudding chia) ou de pain, mais je pense qu’une consommation quotidienne (par exemple dans des breakfast bowls) est à éviter.




Est-ce que le tapioca est paléo ?

-> Oui.

Le Tapioca est fabriqué à partir de la racine de Manioc.

Il est donc sans gluten, sans produits laitiers et sans lectines, et peut être consommé lors du régime paléo.




Est-ce que les châtaignes sont paléo ?

-> Oui.

Les châtaignes font partie de la catégorie des noix, et sont donc paléo.

Il faut tout de même savoir que les châtaignes ainsi que la farine de châtaignes ont une teneur élevée en glucides.




Est-ce que les graines de lin sont paléo ?

-> Noui.

En soi, toutes les graines, et donc les graines de lin, sont autorisées dans le régime paléo.

Mais les graines de lin, tout comme le soja, contiennent beaucoup de phytoestrogènes, et peuvent donc provoquer un déséquilibre hormonal.

Je répète également que la consommation de phytoestrogènes est fortement déconseillée pour les femmes ayant eu un cancer de sein, de l’utérus ou des ovaires.

Mais ici encore : c’est la quantité qui compte !

graines de lin paléo



Est-ce que les lupins sont paléo

-> Non.

Les lupins font partie des légumineuses, qui sont à exclure dans le régime paléo.




Est-ce que le maïs est paléo ?

-> Non.

Même s’il ne contient pas de gluten, le maïs est une céréale, avec les inconvénients que cela représente, et est donc à éviter lors du régime paléo.




Est-ce que l’alcool est paléo ?

-> Non.

L’alcool, tout comme les sodas sucrés, ne fait pas partie de l’alimentation paléo.

L’alcool est une neurotoxine, qui peut endommager le foie et créer une dépendance. Il est donc à éviter dans la mesure du possible.

Si vous voulez boire un verre de temps en temps, préférez des alcools sans gluten et faible en sucre, comme le vin sec par exemple.




Est-ce que les produits industriels sans lactose et/ou sans gluten sont paléo ?

-> Non.

Ce n’est pas parce qu’un aliment est sans gluten et/ou sans lactose qu’il est bon pour la santé – et cela compte doublement s’il s’agit d’un produit industriel.

De plus, les produits industriels sans gluten contiennent bien souvent des pseudo-céréales (mauvaises pour la santé) et du sucre.




En résumé

J’espère que cet article répond à vos questions pour savoir si un tel ou tel aliment est paléo ou pas.

Maintenant, il ne faut pas être plus catholique que le pape. Si l’on mange paléo selon le principe 80/20 (ou, encore mieux, 90/10), alors il n’y a pas de mal à consommer de manière occasionnelle des produits de la « liste noire ».

Il faut juste faire attention à ce que les exceptions ne deviennent pas une habitude.




Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le avec vos amis !
Et si vous avez un doute si un autre aliment est paléo ou pas, je vous invite à poser votre question dans les commentaires, j’y répondrais avec plaisir.

Partagez cet article avec ceux que vous aimez :

8 commentaires

Cat 26 octobre 2022 - 11:39

Super article qui donne pas mal de précisions sur des aliments que l’on pense être Paléo et non ou même sains alors que pas tant que ça ! La forme de quizz est très ludique, je m’y suis pris au jeu !!

Répondre
Bastienne 25 octobre 2022 - 08:14

Merci, c’est super intéressant. Je me suis rendue compte encore plus, en te lisant, que l’on ne peut pas vraiment classer tel ou tel aliment comme bon ou mauvais. Cela dépend de ce que l’on souhaite et attend. Chacun contenant différentes qualités, il s’agit surtout de diversifier.

Répondre
A.Sophie 25 octobre 2022 - 02:28

Très intéressant ! Ta liste nous éclaircit ! Merci !

Répondre
Cherazade 25 octobre 2022 - 02:24

Article très sympathique avec les devinettes ! J’ai bcp appris 🙂!

Répondre
Claire 24 octobre 2022 - 21:02

Merci pour cet article! J’ai appris plein de choses! C’est vrai qu’il n’est pas toujours évident de savoir si tel ou tel aliment est paléo ou pas! Ton article permet d’y voir plus clair!

Répondre
Fanta 24 octobre 2022 - 11:10

Merci pour l’article, je l’ai trouvé ludique et je m’amusais même à deviner les réponses, et j’étais pas mal dans le faux, j’ai donc appris des choses , cool. J’aurai mis le riz et les pommes de terre au même niveau. Et j’aurai même exclu le sucre de coco 🙂

Répondre
Alice 24 octobre 2022 - 10:39

Ouaohh!
merci beaucoup pour toutes ces précisions et les différentes nuances faites.
MERCI

Répondre
Virginie Vinas 24 octobre 2022 - 09:25

Merci pour l’information sur le riz brun. J’avais, comme tu le cites, l’idée selon laquelle le riz complet était en règle générale meilleur que le riz blanc. Aucune conscience que son enveloppe abritait des anti-nutriments et composants potentiellement mauvais pour le corps humain.

Répondre

Laissez un commentaire

Vous aimeriez aussi

%d blogueurs aiment cette page :