Le régime paléo : l’alimentation de nos ancêtres est à la mode

par Madame Paleo

les bases du regime paleolithique

Le régime paléo : l’alimentation de nos ancêtres est à la mode

Il n’y a pas de tendance sans contre-tendance — et cela ne s’applique pas seulement à la mode, au sport ou à la musique, mais également au domaine de la nutrition.

Alors que ces dernières années, le régime végétarien voir végétalien est devenu de plus en plus populaire, on peut constater qu’actuellement, beaucoup de personnes changent de direction est vont vers un univers beaucoup plus carnivore : le régime paléo, aussi appelé régime paléolithique.




1. L’âge de pierre : chasseurs et cueilleurs

Le régime paléo se base sur le mode alimentaire de l’ère paléolithique, lorsque l’agriculture n’était pas encore à l’ordre du jour, et que l’homme se nourrissait essentiellement de ce qu’il pouvait chasser ou cueillir.

L’agriculture et l’élevage n’ont joué un rôle que beaucoup plus tard.

L’âge de pierre (l’ère paléolithique) a commencé il y a environ 2 à 3 millions d’années, et est associé à la fabrication des premiers outils en pierre. La possession et l’utilisation d’outils en pierre marquent une étape importante dans l’histoire du développement humain.




2. Régime paléo : manger comme Fred Pierrafeu ?

Qui se souvient des Pierrafeu ? Cette bande dessinée des années soixante a pendant longtemps été le dessin animé le plus regardé.

Cette série, dont le titre original est « The Flintstones », raconte avec beaucoup d’humour le quotidien d’une famille vivant à l’âge de pierre, dans un endroit nommé « Caillouville ».

Son contenu est bien sûr purement fictif et complètement exagéré — je vous rappelle que les Pierrafeu avaient le téléphone, conduisaient une voiture, et vivaient de manière générale plutôt comme une famille moderne qu’une famille de Néandertalien.

Les Pierrafeu et leurs voisins, la famille Laroche, passaient une grande partie de leurs journées à manger : des burgers et fricadelles de dinosaures, des côtes levées et steaks de mammouth… autrement dit, un régime principalement basé sur la viande.




3. Le régime paléo moderne : que manger ?

Chez nos amis dessinés, les légumes ne jouaient pas un grand rôle — contrairement au « vrai » régime paléo, qui est principalement composé de légumes et de baies, et où la viande n’arrive qu’en deuxième place.

Même s’il est recommandé de manger des protéines animales (viande, volaille, poissons, œufs…) tous les jours, il ne faut pas oublier la règle d’or du paléo, qui dit « que 70% de ton assiette soit constitué de légumes ».

Les catégories alimentaires à éviter lors du régime paléo sont : le sucre, les produits laitiers, les céréales, les mauvaises graisses et les produits industriels.

Voir aussi l’article complet sur les aliments déconseillés dans le régime paléo

Les catégories alimentaires conseillées lors du régime paléo sont : les légumes, les fruits, les graines & oléagineux, la viande & la volaille, le poisson & les crustacés, les œufs et les bonnes graisses.

Voir aussi l’article complet sur les aliments autorisés dans le régime paléo

Le paléo est un régime dit « IG bas », c’est-à-dire à indice glycémique bas (faible en glucides) — à ne pas confondre avec le régime kéto, qui lui est aussi un régime IG bas, mais dans lequel les produits laitiers sont très présents.

Petite parenthèse : de manière générale, les paléovores n’aiment pas le mot « régime » quand on parle du paléo, mais préfèrent qu’on parle d’un « mode alimentaire ».

Le mot « régime » a une connotation négative et fait inconsciemment penser à la restriction alimentaire, le calcul des calories, la frustration et la faim — alors que rien de cela n’est paléo 🙂

Si vous aimez cet article, vous allez adorer celui-ci :  Les aliments interdits dans le Régime Paléo



4. La graisse ? Elle est bonne pour la santé !

Contrairement à ce que les régimes modernes (et à effet yoyo) veulent nous faire croire, manger de la bonne graisse est bon pour la santé !

Les bonnes graisses (riches en Oméga-3) provenant des noix, des graines, de l’huile de poisson ainsi que du bétail correctement nourri et élevé au pâturage, ont des effets bénéfiques sur la santé humaine.

L’important est de garder un bon équilibre entre les graisses Oméga-3 et Oméga-6.




5. Comment faisait-on à l’âge de pierre ?

À la base, les aliments issus de la nature offrent un équilibre entre les graisses Oméga-6 et Oméga-3, nos ancêtres n’avaient donc pas de problèmes à ce niveau.

Mais depuis l’industrialisation, nos habitudes alimentaires ont beaucoup changé.

De nombreux aliments (plats préparés, nourriture pour animaux d’élevage de masse [et donc la viande que nous mangeons], huiles végétales de mauvaise qualité…) contiennent un excès d’Oméga-6, nous en consommons donc beaucoup trop par rapport à l’Oméga-3.

Ce déséquilibre provoque une augmentation des inflammations dans l’organisme. Or on sait qu’une inflammation constante de l’organisme est souvent la cause de nombreuses maladies (infarctus, AVC, allergies, démence, cancer, diabète…).

Il est donc important de veiller à un bon équilibre oméga-3/oméga-6.

PS: Curieusement, les partisans du régime paléo et du véganisme sont d’accord sur ce point. Alors que ces deux modes alimentaires sont on ne peut plus opposés (« viande tous les jours » versus « pas de viande du tout »), l’amour pour la bonne graisse leur donne un point commun.




6. Les bénéfices du régime paléo

Le régime paléo est la façon la plus saine de manger, car il est, selon moi, le seul régime qui est vraiment en harmonie avec nos besoins et notre corps, et qui nous aide à rester mince, fort et énergique.

Des études suggèrent que la malnutrition serait la cause majeure de ces maladies typiques de la société occidentale, comme le cancer, le diabète, les problèmes cardio-vasculaires et même l’infertilité.

Passer au mode de vie paléo, ce n’est pas seulement changer son alimentation, mais également changer son style de vie : plus de sport, plus de sommeil, une hygiène de vie saine…

Quelques avantages du paléo :
– fini les problèmes de poids
– un cœur en bonne santé
– risque bien moindre de développer la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou la dépression
– une augmentation d’énergie
– un meilleur sommeil
– diminution voir disparition des troubles gastro-intestinaux
– risque bien moindre de développer une maladie inflammatoire




Que retenir de cet article « Le régime paléo : l’alimentation de nos ancêtres est à la mode » ?

Si vous débutez dans le régime paléo, je vous suggère une transition en douceur.

Dans une première étape, changez la qualité de vos aliments : assurez-vous d’acheter de manière régionale et saisonnière. Veillez à ce que votre viande soit de très bonne qualité, provenant d’une ferme des environs, qui élève son bétail en pâturage.

Ensuite, retirez peu à peu les mauvais aliments de vos assiettes : les produits industriels pour commencer, ensuite le sucre, les produits laitiers et finalement les céréales.

Je vous conseille de lire l’article « Régime paléo – Les 5 erreurs de débutants et comment les éviter » pour commencer votre nouvelle vie sur de bonnes bases !




Pour plus de conseils ainsi que de recettes saines, suivez-moi sur les réseaux sociaux : FacebookYouTubeInstagramTikTok et inscrivez-vous à ma newsletter ici




Partagez cet article avec ceux que vous aimez :

Laissez un commentaire

5 commentaires

Kler 8 novembre 2023 - 10:45

Bonjour et merci pour cet article. Cependant, je me permets une petite précision au sujet d’une croyance fort répandue en ce moment : encourager la consommation d’aliments d’origine animale et végétale sauvage, comme le faisaient nos lointains ancêtres du paléolithique, n’est pas la garantie d’une bonne santé. En effet, la vie de nos ancêtres étaient pleine de dangers : sans parler des menaces récurrentes pendant 9 millions d’années, représentées non seulement par des prédateurs visibles, toutes sortes de toxines, de virus et de bactéries naturellement présentes dans les aliments des chasseurs-cueilleurs étaient loin de leur garantir une vie saine. Beaucoup de végétaux renferment des poisons, sans parler des charognes, de l’ingestion de terre ou de matières fécales. Le risque est infime aujourd’hui, mais il existe. Et notre espèce étant omnivore (elle consomme une variété très importante d’aliments), les risques sanitaires sont énormes. Manger sain et local, oui, mais aller cueillir des aliments dans la forêt sous le prétexte que nos ancêtres l’ont fait pendant des millions d’années, cela comporte des risques sérieux et de nombreux chercheurs en attestent.

Répondre
monsuperentretiendembauche 27 septembre 2022 - 21:41

Merci pour cet article 😉 J’ai plusieurs amis qui pratiquent le régime paléo sans que je ne sache vraiment à quoi cela correspond exactement. Grace à ton article, je suis maintenant parfaitement renseigné !!! Je ne suis pas encore prêt à tester, mais on peut toujours changer d’avis 😉

Répondre
investir-mon-argent.fr 27 septembre 2022 - 20:10

Ce régime à l’air d’être sain, mais tout en se faisant plaisir ! J’ai lu un livre de dev perso qui disait un jour qu’il fallait manger seulement ce que nos ancêtres de le préhistoire mangeaient. C’est un peu ton article !!

Répondre
berangerbernard 27 septembre 2022 - 17:33

Merci pour cet article. C’est très intéressant. J’ai pas mal de questions sur qu’est ce qu’une alimentation saine. Je vois une naturopathe qui me dit de la viande rouge 1 fois par semaine. les autres jours, viande blanche ou poisson. Elle me dit qu’idéalement, il faudrait que je consomme des protéines 1 seule fois par jour. Je dois manger toujours chaud ou a température physiologique. Si je mange des crudités ou des carpaccios de poissons froids il faut que je compense avec un plat chaud ou soupe… Je dois éviter de manger des fruits en fin de repas, il vaut mieux que j’en mange 1H avant le repas. J’ai entendu aussi que pour une bonne hygiène alimentaire, il fallait boire des jus de légumes. Puis ensuite je lis que ce n’est pas bien de boire des jus parce qu’en faite on assimile qu’une toute petite partie des nutriments. Et d’autres choses parfois farfelues.
Moi, je trouve qu’il y a beaucoup de courants qui sont proposés pour une alimentation saine. Et en faite, pour ma part, je me sens noyé dans toutes ses informations et du coup, je ne sais plus quoi penser. Si il faut tout tester pour savoir ce qui nous convient, ca risque de prendre un peu de temps.
Je trouverai intéressant que tu fasses un article sur le style paléo avec peut être des études scientifiques réalisées sur du long therme. Je trouve que ca serait un plus pour valoriser le paléo.
Bon voila, pas mal de questionnement pour moi sur l’alimentation, il ya peut être des articles qui en parlent sur ton blog. Je n’ai pas tout parcouru. Ca peut te faire des idées pour des nouveaux articles ;).
Cordialement

Béranger

Répondre
rmibonnet 27 septembre 2022 - 16:41

Je suis adepte du régime paléo et je confirme ses bienfaits. Cependant, ça n’empêche pas de se faire plaisir de temps en temps ;).

Répondre