Étapes 1 à 5 pour un rééquilibrage alimentaire réussi

par Madame Paleo
vidéo rééquilibrage alimentaire

Vidéo des étapes 1 à 5 pour un rééquilibrage alimentaire réussi

Résumé de cette vidéo « Rééquilibrage alimentaire : enfin réussir« 

Vous avez envie de prendre soin de vous, de retrouver une alimentation saine et équilibrée ? Cette vidéo est faite pour vous ! 🎥✨

Dans cet épisode, je vais vous partager les étapes clés pour réussir votre rééquilibrage alimentaire et vous sentir mieux dans votre corps. 🌟🍎

🔹 Tout d’abord, trouvons ensemble cette motivation qui vous boostera à chaque instant ! 💥 Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir changer vos habitudes alimentaires ? Nous allons creuser cette question pour vous aider à rester motivé(e) sur la durée. 💪

🔹 Saviez-vous qu’il y a une différence entre un régime restrictif et un rééquilibrage alimentaire ? 🤔🍽️ Je vous expliquerai tout en détail, pour que vous compreniez les bases et adoptiez une approche durable pour votre bien-être. 💚

🔹 Ensuite, comprenons pourquoi vous ne mangez pas encore comme vous le voudriez. 🍔🙅‍♀️ Nous allons identifier les freins qui vous empêchent de progresser et les surmonter ensemble. Vous verrez, rien n’est insurmontable ! 💥

🔹 Fixons ensemble des objectifs SMART ! 📝✨ Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporellement définis. Des objectifs clairs et motivants qui vous guideront tout au long de votre parcours de rééquilibrage alimentaire. 🎯🌈

🔹 Enfin, la nutrition n’aura plus de secrets pour vous ! 🍏🥑 Je vous partagerai les fondamentaux essentiels pour faire les bons choix alimentaires et prendre soin de votre corps. 🌱📚

Voici le lien pour visionner la video : cliquez ici

Transcription texte

Introduction rééquilibrage alimentaire

Bonjour tout le monde, et bienvenue sur la chaine YouTube de madame paleo.

Mon nom est Jessica, et dans cette vidéo, je vais vous parler des étapes clés pour réussir enfin votre rééquilibrage alimentaire.

En tout, il y a 10 étapes, mais dans cette vidéo, on parlera que des 5 premières, les 5 suivantes viendront dans la prochaine vidéo.

Je vous invite donc dès maintenant à vous abonner à ma chaîne, pour être averti dès qu’elle sera disponible.

On commence directement avec le plus important : l’alimentation est le pilier essentiel pour votre santé et votre bien-être. Donc, peu importe si vous cherchez à perdre du poids, à combattre une maladie inflammatoire ou simplement à améliorer votre santé, restez bien attentif, car cette vidéo, elle est faite pour vous.

Alors oui, vous le savez, je le sais, changer ses habitudes alimentaires peut être véritable défi. Ça demande de la motivation, de la connaissance et surtout de la persévérance. Beaucoup de personnes ont envie de changer leur alimentation pour aller mieux, mais elles ne savent pas par où commencer ni comment s’organiser, se motiver ou encore comment faire en sorte de garder leurs nouvelles habitudes alimentaires sur la durée.

Du coup, et je pense que vous comme moi, on a déjà tous expérimenté ça, on cumule les erreurs, la frustration et la privation, et on retombe très rapidement dans nos anciens schémas d’alimentation. Ça veut dire qu’on abandonne et c’est dommage.

Pour que cela ne vous arrive pas ou ne vous arrive plus, regardez bien cette vidéo jusqu’à la fin, je vais vous montrer étape par étape, comment faire pour que votre prochaine tentative soit enfin la bonne.




1. Prenez conscience que VOUS voulez changer quelque chose

La première étape vers un rééquilibrage alimentaire réussi est de prendre conscience que vous voulez changer quelque chose. J’insiste sur le vous voulez. Tout d’abord, arrêtez de dire, « il faudrait » et « je devrais », parce que combien de fois vous êtes-vous déjà dit « il faudrait que je mange mieux » ou « je devrais faire un effort » sans pour autant passer à l’action ?

Le problème de ce type de pensée impersonnelle est qu’elle est en réalité contre-productive, car elle ne vous engage à rien et du coup mène souvent à la procrastination. Alors pour changer de ça, vous devez vous concentrer sur votre désir personnel et surtout, vous devez vous engager envers vous-même. Donc, au lieu de dire « il faudrait » vous devez dire « je vais ». Ainsi, vous reconnaîtrez enfin votre pouvoir, votre capacité et surtout, surtout votre responsabilité a apporté des changements concrets dans votre vie.

Changer son alimentation, c’est un peu comme arrêter de fumer. C’est une décision personnelle qui ne peut être prise que par vous-même.

Après, bien sûr, des milliers de personnes pourraient vous dire où vous ont peut-être déjà dit que vous devriez changer vos habitudes alimentaires pour perdre votre surpoids ou pour améliorer votre santé, mais tant que vous, vous n’avez pas pris cette décision pour vous-même, vous n’en ferez rien. Le changement, et pour commencer, l’envie de changement ne peut venir que de vous-même.

Il ne peut pas être imposé par une autre personne ni par des normes sociales ou par des attentes extérieures. Donc si vous voulez vraiment changer votre alimentation, si vous voulez vraiment aller mieux, alors vous devez être prêt à vous engager dans un processus de changement et à mettre en place des habitudes alimentaires positives.

Vous devez bien comprendre dès le départ que vous êtes le seul maître à bord et que c’est vous, vous seul, qui avez le pouvoir de transformer votre vie pour le mieux.

Vous allez me dire que tout ça est bien beau, mais comment fait-on pour avoir ce déclic ? C’est assez simple, vous devez trouver votre motivation, et je me répète, votre motivation, pas celle de votre conjoint, pas celle de votre mère et pas celle de votre poisson rouge.

Mettez-vous dans le calme et notez toutes les choses qui vous dérangent actuellement et qui pourraient être résolues ou améliorées grâce à un rééquilibrage alimentaire.

Pourquoi voulez-vous changer votre alimentation ? Est-ce que vous êtes insatisfait de votre régime actuel, de votre apparence ou de votre santé ? Pour réussir à adopter une alimentation plus saine, il est crucial de trouver votre motivation interne.

Vous devez donc savoir pourquoi vous voulez changer vos habitudes alimentaires et surtout quels avantages vous espérez en retirer. En identifiant ces raisons, vous pouvez créer une motivation durable.

Votre motivation, elle peut être liée à la perte de poids ou à l’amélioration de votre santé, à l’élimination d’une maladie inflammatoire, à l’augmentation de votre niveau d’énergie ou même à des raisons sociales et familiales, comme par exemple vouloir être modèle pour vos enfants ou encore participer à des activités en groupe sans être gênée par votre corps ou votre santé.

En comprenant pourquoi vous voulez changer et ce que vous espérez gagner, vous pourrez maintenir votre motivation à long terme et rester sur la bonne voie même dans les périodes un peu plus difficiles. Parce que oui, il y aura des périodes plus difficiles, quand on change son alimentation, c’est normal, c’est toujours comme ça.

J’insiste un peu sur ce premier point, mais ce n’est qu’en trouvant votre motivation interne que vous serez assez engagé et du coup capable de réussir.

La motivation est vraiment la clé de tout changement de comportement durable et cette première étape est probablement la plus importante de toutes.

Et aussi s’il vous plaît, oubliez les dates butoirs du genre « j’arrête de manger du sucre lundi prochain », car ça ne marche pas, ça ne marche jamais. Vous trouverez une excuse pour ne pas commencer ce lundi-là et de repousser votre plan au lundi d’après et ainsi de suite. Le moment idéal pour changer, il n’existe pas, il y aura toujours quelque chose qui pourrait vous servir comme excuse toujours. Donc n’attendez pas le moment parfait, car il n’existe pas — ce qui veut aussi dire que le moment parfait, c’est maintenant.

Alors je vous invite à trouver votre motivation et à vous dire à voix haute, « je vais changer dès aujourd’hui ».

Pour résumer cette première étape : prenez conscience que vous voulez changer quelque chose — transformez le « il faudrait » en « je vais » — ne changez pas pour quelqu’un d’autre que vous-même — trouvez votre motivation.




Comprenez la différence entre « régime » et « rééquilibrage alimentaire »

Alors dans ce deuxième point, je vais essayer de dissiper un malentendu courant et m’attarder un peu sur la différence entre le régime et le rééquilibrage alimentaire. Beaucoup de personnes pensent à tort que c’est la même chose, mais en réalité, il y a une très grande différence entre les deux.

Premièrement, le régime classique est souvent une approche à court terme qui a pour principal objectif de vous faire perdre du poids rapidement. Pour cela, les régimes à la mode limitent la consommation d’aliments et réduisent l’apport calorique hors toute proportion. Ils fonctionnent donc avec des restrictions alimentaires, parfois vraiment extrêmes.

À cause de cela, ces régimes ne peuvent pas être suivis sur la durée et une fois qu’on les termine et qu’on recommence donc à manger comme avant, une reprise de poids est inévitable, c’est ce qu’on appelle le fameux effet yoyo.

Le problème est que oui, ce genre de régime vous permet peut-être à perdre beaucoup de poids sur une courte durée, mais vous n’aurez pas appris à manger correctement. Donc vous allez aussitôt reprendre tous les kilos que vous avez perdus, et souvent encore quelques-uns en plus, dès que vous arrêtez le régime, parce que vous n’avez pas appris comment il faut faire.

En revanche, le rééquilibrage alimentaire, c’est une approche à long terme qui vise à réapprendre à manger de manière équilibrée et saine pour améliorer sa santé et son poids de manière durable. Donc au lieu de se priver, on apprend à écouter son corps, à consommer les bons aliments et à adopter des habitudes alimentaires saines.

Le but est de nourrir son corps avec les nutriments dont il a besoin pour fonctionner correctement et de favoriser ainsi une meilleure santé globale. Donc le rééquilibrage alimentaire est une démarche plus bienveillante qui permet non seulement de perdre du poids de manière saine et durable, mais aussi d’améliorer sa santé, de renforcer son système immunitaire et de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Du coup, vous n’allez peut-être pas perdre 15 kilos en 2 semaines, les résultats viendront plus doucement, mais ils seront plus gratifiants et surtout, surtout, ils se font dans le respect de votre corps, de votre santé, et ils seront durables.

Outre l’approche strictement alimentaire, l’approche psychologique d’un rééquilibrage alimentaire est également très différente de celle du régime drastique. Les régimes sont souvent synonymes de stress et d’anxiété parce qu’ils imposent des règles strictes et des résultats difficiles à maintenir sur le long terme, et il n’est pas rare d’abandonner au cours de route.

Et cela a un impact considérable sur le moral. L’échec à atteindre ou à maintenir des objectifs fixés entraîne souvent une baisse de l’estime de soi et aussi un sentiment de culpabilité ou même de honte au se sent démoralisé, démotivé et parfois même déprimé.

Et toutes ces émotions négatives ont un impact négatif sur votre santé et votre comportement alimentaire, c’est donc en fait un cercle vicieux.

En revanche, avec le rééquilibrage alimentaire, on se concentre sur une approche plus douce et bienveillante et aux cherche à mieux comprendre son corps et ses besoins. Vu que vous êtes unique, votre corps est unique et il a des besoins nutritionnels spécifiques.

Vous devez prendre en compte vos besoins individuels et développer une relation plus saine avec la nourriture, ce qui est le cas avec le rééquilibrage alimentaire.

Donc comme vous pouvez le constater, le rééquilibrage alimentaire est une bien meilleure option que le régime, parce qu’il vous permet de perdre du poids de manière durable, à améliorer votre santé, à combattre les maladies et tout ça en réapprenant à manger.

Également, contrairement aux régimes qui eux peuvent avoir des effets néfastes sur la santé, le rééquilibrage alimentaire, lui, favorise une bonne santé physique et mentale. Il vous permettra de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Petit PS, oui, je parle dans toutes mes vidéos et partout sur mon blog du régime paléo, il y a donc le mot « régime » dans le nom, je sais, mais je le dis souvent et je tiens à le répéter dans cette vidéo, encore une fois, ce n’est pas un régime à court terme, comme on pourrait le croire. Le régime paléo, également connu sous le nom de régime du chasseur-cueilleur, est en réalité une approche nutritionnelle basée sur les habitudes alimentaires de nos ancêtres du paléolithique.

Contrairement à un régime à court terme, le régime paléo encourage justement un mode de vie sain et durable, en privilégiant une alimentation de qualité sur la durée. Donc en adaptant cette approche paléo, vous visez à favoriser une meilleure santé, à réduire les risques de maladies chroniques et à maintenir un poids santé sur le long terme.

Donc, même si le régime Paléo a le mot régime dans le nom, il ne doit pas être perçu comme un simple régime à court terme, mais plutôt comme une philosophie alimentaire qui encourage un mode de vie sain et durable.

Alors, pour résumer cette 2e étape : comprenez bien la différence entre régime et rééquilibrage alimentaire — optez pour une approche douce qui respecte votre corps et votre santé pour obtenir des résultats durables.




Découvrez pourquoi votre alimentation actuelle ne correspond pas à vos désirs et à vos besoins

Alors si vous voulez changer votre alimentation, il est essentiel d’explorer les raisons pour lesquelles actuellement, vous ne mangez pas comme vous le souhaiterez.

Pour cela, il faut comprendre la différence entre les facteurs externes et internes.

Il existe de nombreux facteurs externes qui peuvent influencer votre façon de manger, tels que le stress, le manque de temps, les horaires chargés, les habitudes alimentaires, familiales, les croyances culturelles ou encore les problèmes de santé.

Il faut bien sûr être conscient de ces facteurs externes, car ils sont importants, mais on peut facilement les identifier et trouver des solutions et des habitudes pour les éliminer.

Si vous aimez cet article, vous allez adorer celui-ci :  Comment calculer mon IMC ?

En revanche, les facteurs internes, donc nos émotions, sont souvent beaucoup plus difficiles à cerner. Il faut savoir que les émotions jouent un rôle majeur dans notre comportement alimentaire.

Parfois, nous mangeons pour faire face à des émotions négatives comme l’anxiété, le stress ou la tristesse. Ou alors au contraire, pour célébrer des événements heureux comme les anniversaires ou les mariages.

Ce phénomène est aussi appelé l’alimentation émotionnelle et peut vraiment affecter notre relation avec la nourriture de manière significative. Plusieurs études ont d’ailleurs montré que les émotions ont un impact important sur notre comportement alimentaire.

Par exemple, une étude réalisée en 2007 a révélé que les personnes ayant des niveaux élevés de stress étaient plus sensibles de consommer des aliments riches en calories et riches en matières grasses. Une autre étude publiée en 2015 montre que les personnes qui mangent pour gérer leurs émotions, notamment lorsqu’elles se sentent déprimées, anxieuses ou seules, sont plus susceptibles de prendre du poids. Ainsi, selon des psychologues de l’alimentation, la nourriture émotionnelle est responsable de 70 % de l’obésité, c’est énorme.

L’alimentation émotionnelle peut prendre différentes formes. Par exemple, certaines personnes se tournent vers la nourriture pour se sentir mieux lorsqu’elles sont tristes ou anxieuses, et cela les amène donc à manger même lorsqu’elles n’ont pas faim. On mange aussi pour célébrer. Par exemple, lors d’événements heureux comme un anniversaire ou un mariage, nous avons tendance à nous laisser aller et à manger beaucoup trop.

Beaucoup de personnes mangent aussi pour éviter les émotions et utilisent la nourriture justement comme une distraction pour éviter de faire face à des émotions désagréables. C’est vraiment un point très très important qu’il ne faut surtout pas négliger si on veut réussir.

Parce que si vous ne reconnaissez pas et que vous ne gérez pas vos émotions, vous risquez de vous tourner de plus en plus vers la nourriture, vers la malbouffe surtout, pour compenser vos émotions.

Pour mieux comprendre les facteurs qui influencent votre alimentation actuelle, je vous conseille de tenir un journal alimentaire. Notez les moments où vous mangez, les aliments choisis, les émotions ressenties et ainsi de suite.

Posez-vous les questions telles que « pourquoi ai-je choisi de manger cela » et « comment je me sens avant et après l’avoir mangé » ? Pour contrer l’alimentation émotionnelle, il est important de développer des stratégies pour gérer vos émotions sans recourir à la nourriture.

Pour cela, vous devez identifier vos déclencheurs émotionnels. Vous devez prendre conscience des situations ou des émotions qui vous poussent à manger et essayer du coup de trouver d’autres moyens de les gérer.

Vous devez apprendre à gérer le stress. Vous pouvez par exemple pratiquer des techniques de relaxation comme la méditation, le yoga ou encore la respiration profonde pour mieux gérer vos émotions et du coup réduire votre besoin de manger pour vous sentir mieux.

Également, vous devez trouver des alternatives à la nourriture pour vous réconforter. Vous pouvez par exemple essayer des activités qui vous procurent du plaisir et du réconfort sans impliquer la nourriture comme lire, écouter de la musique, prendre un bain chaud ou passer du temps avec des amis.

Pour résumer cette 3e étape : découvrez pourquoi votre alimentation actuelle ne correspond pas à vos désirs et à vos besoins — comprenez l’impact des émotions sur votre alimentation — apprenez à gérer vos émotions autrement afin d’être mieux équipé pour adopter une alimentation saine et équilibrée.




Fixez-vous des objectifs SMART

Alors tout d’abord, qu’est-ce que c’est la méthode Smart?

En fait, la méthode Smart est un outil de gestion des objectifs qui a été développé dans les années 1980. Elle a été initialement présentée par George Doran, qui était entre autres consultant en management. Alors, chaque lettre de l’acronyme Smart qui d’ailleurs veut dire « Malin » en anglais, correspond à un aspect important à considérer lors de la définition d’un objectif. Je vais bien sûr tous les expliquer.

Pour commencer, nous avons le S pour spécifique. Ça veut dire que l’objectif doit être clair et précis. Par exemple, au lieu de dire « je veux manger sainement », choisissez plutôt un objectif plus concret, comme « je vais manger 5 portions de légumes par jour ».

Le M est pour mesurable. Votre objectif doit être quantifiable, de sorte que vous puissiez suivre vos progrès, par exemple. Si votre objectif est de manger 5 portions de légumes par jour, vous pouvez compter le nombre de portions consommées chaque jour pour mesurer votre avancement.

Après, nous avons le A pour atteignable. Votre objectif, il doit être réaliste et possible à atteindre avec vos ressources et votre temps disponible. Si votre objectif il est trop difficile ou impossible à atteindre, cela va causer de la frustration et de la démotivation, donc votre objectif ne doit pas être « Je veux perdre 10 kilos dans 5 jours » mais plutôt « les 5 prochains jours, je ne vais manger aucun produit qui contient du sucre raffiné ».

Le R est pour Réaliste. Restez réaliste quant à ce que vous pouvez accomplir. L’objectif, il doit être en accord avec vos motivations et vos besoins personnels. Par exemple, si vous voulez améliorer votre santé, choisir un objectif lié à une meilleure alimentation comme réduire votre consommation de sucre sera pertinent pour vous.

Et finalement T pour temporellement défini : Votre objectif doit avoir une date limite pour vous encourager à agir et rester concentré. Par exemple, vous pouvez vous fixer l’objectif de réduire votre consommation de sucre pendant 30 jours.

La méthode Smart est largement utilisée dans divers domaines, y compris le développement personnel, le monde des affaires, la santé et la forme physique. D’ailleurs, de nombreux coachs de vie célèbre soulignent l’importance de se fixer des objectifs clairs et réalisables, ce qui est finalement la base de la méthode Smart. Vous allez me dire que c’est bien beau tout ça, mais comment cette méthode peut-elle concrètement m’aider à changer mon alimentation et à avoir une vie plus saine sur la durée ?

En fait, la méthode Smart peut vous aider à concrètement changer votre alimentation et à adopter un mode de vie plus sain sur la durée en guidant votre démarche de manière structurée.

La méthode Smart, elle vous permet donc plusieurs choses.

Premièrement, elle vous permet d’identifier des objectifs précis et clairs liés à votre alimentation, en vous donnant ainsi une meilleure idée de ce que vous devez faire pour améliorer votre alimentation et votre situation.

Deuxièmement, elle vous permet de mesurer vos progrès en cours de route, vous permettant ainsi de rester motivés et de vous ajuster si nécessaire.

Troisièmement, elle vous permet de fixer des objectifs réalistes et réalisables, évitant ainsi la frustration et le découragement lié aux objectifs impossibles à atteindre.

Quatrièmement, elle vous permet de vous assurer que vos objectifs correspondent à vos motivations personnelles et aux aspects de votre vie que vous souhaitez améliorer.

Et pour finir, cinquièmement, elle vous permet d’établir une échéance pour chaque objectif, vous incitant à rester concentré et à travailler régulièrement pour atteindre justement vos objectifs.

Si vous appliquez ces principes lors de la définition de votre objectif de rééquilibrage alimentaire, alors vous êtes plus susceptible de réussir et de maintenir les changements sur le long terme.

Pour commencer, je vous conseille de vous fixer 3 objectifs différents sur des durées différentes.

Par exemple, le premier objectif peut être, « je vais boire 2 l d’eau chaque jour pendant les 8 prochaines semaines pour m’hydrater correctement et améliorer ma digestion ».

Le 2e objectif pourrait être, « je vais éliminer toute consommation de sucre ajouté pendant les 4 prochaines semaines pour détoxifier mon corps et réduire l’inflammation ».

Le 3e objectif pourrait être « je vais cuisiner au moins 5 repas fait maison par semaine pendant les 6 prochaines semaines pour améliorer la qualité de mon alimentation ».

Ce sont bien sûr que des exemples, vous devez fixer vos propres objectifs qui sont en relation avec vos souhaits.

Pour résumer cette 4e étape : fixez-vous des objectifs Smart pour atteindre votre but.




Apprenez les bases de l’alimentation

Alors, il est bien beau de vouloir manger sainement, mais il faut tout d’abord savoir ce que c’est, manger sainement et donc ce que c’est une alimentation saine. Pour ça, il est important de connaître les bases de la nutrition et de choisir des aliments adaptés à ses besoins, mais beaucoup de personnes se sentent déjà perdues lorsqu’il s’agit de faire ses choix.

Pour manger sainement, vous devez connaître les différents groupes d’aliments, leur rôle, leurs avantages et leurs inconvénients. Les aliments que vous consommez doivent fournir des nutriments importants à votre corps, tel que les glucides, les lipides, les protéines, les vitamines et les minéraux et cela dans les bonnes proportions.

Comme vous l’aurez certainement deviné, je vais vous parler un peu des fondamentaux du régime paléo qui est selon moi la meilleure approche pour garder une bonne santé, pour avoir plein d’énergie, pour perdre du poids et pour combattre les maladies inflammatoires.

Comme je vous l’ai déjà dit, le régime paléo est une approche populaire de l’alimentation qui consiste à manger comme nos ancêtres de l’âge de Pierre. Cela signifie une consommation accrue de légumes, de protéines animales, de fruits, de noix et de graines, tout en évitant les aliments transformés, les glucides raffinés et les sucres ajoutés.

Cette alimentation ne vous aidera pas seulement à améliorer votre santé, mais aussi à perdre du poids et à prévenir les maladies chroniques.

Pour mieux comprendre l’alimentation paléo, je vous conseille d’aller voir les autres vidéos que j’ai déjà publiées à ce sujet, comme la vidéo sur les aliments conseillés, la vidéo sur les aliments déconseillés, les erreurs à éviter et bien d’autres encore.

Je vous mets quelques liens dans la description de cette vidéo, ainsi, vous pourriez aller les voir, mais après avoir fini de regarder celle-ci, bien sûr, cela va de soi.

Tant qu’on y est, je vous invite également à vous abonner à ma chaîne pour être notifié des prochaines vidéos afin de ne rien rater. Mais revenons à notre 5e étape.

Vous vous demandez peut-être, pourquoi est-il important de comprendre les bases d’une alimentation saine ? Pourquoi est-ce qu’il ne suffit pas de juste suivre un plan alimentaire étape par étape, sans se poser des questions ? Tout simplement parce qu’il est plus simple de se tenir à un plan alimentaire ou à un régime lorsque l’on comprend les effets positifs ou négatifs que tel ou tel aliment peut avoir sur la santé.

En comprenant l’impact, que certains aliments ou sur votre santé, vous êtes plus enclin à éviter les aliments transformés, les sucres ajoutés et les graisses saturées par exemple qui, eux, sont tous associés à des effets négatifs tels que l’obésité, le diabète et encore les maladies cardiovasculaires.

À l’inverse, vous êtes plus susceptible de privilégier les aliments riches en nutriments, en fibres et en antioxydants, qui, eux, contribuent à renforcer votre système immunitaire, à améliorer votre digestion et à prévenir les maladies chroniques.

Par exemple, une fois qu’on connaît tous les problèmes que le sucre raffiné cause à notre corps et les maladies qu’il provoque, mais il est bien plus simple de résister à la tentation d’un morceau de gâteau ou encore d’un paquet de biscuits.

De plus, en connaissant les bases de l’alimentation, mais vous pouvez adapter votre régime alimentaire en fonction de vos besoins spécifiques, qu’il s’agisse de perdre du poids, de gérer une condition médicale ou de maintenir tout simplement une bonne santé générale.

Donc pour résumer cette 5e étape : apprenez les bases de l’alimentation — familiarisez-vous avec le régime paléo pour savoir quels sont les aliments à consommer et quels sont les aliments à bannir de vos placards.




Je vous aide à réussir votre rééquilibrage alimentaire

Et voilà, nous arrivons déjà à la fin de cette vidéo sur les 5 premières étapes à suivre pour enfin réussir votre rééquilibrage alimentaire.

La prochaine vidéo avec les étapes 6 à 10 suivra très prochainement, donc n’oubliez pas à vous abonner à ma chaîne et à activer la petite cloche.

Maintenant, si vous voulez aller plus loin dès aujourd’hui et que vous êtes déjà prêt à vouloir transformer votre vie à prendre votre santé en main, alors je vous invite à réserver une séance de coaching individuel avec moi. Je vous propose un accompagnement personnalisé via zoom : ensemble, nous identifierons vos besoins, vos objectifs et les obstacles qui jusqu’ici vous empêchent d’atteindre votre objectif — et bien sûr, je vous donnerais mes conseils, mes astuces et mes solutions pour enfin réussir.

Je vous mets le lien vers l’agenda pour réserver votre première séance dans les commentaires, donc allez-y, prenez rendez-vous, je me réjouis de travailler avec vous.

Pour terminer cette vidéo, voici le résumé des 5 étapes que nous avons vu ensemble :

  • Prenez conscience que VOUS voulez changer quelque chose
  • Comprenez la différence entre « régime » et « rééquilibrage alimentaire »
  • Découvrez pourquoi votre alimentation actuelle ne correspond pas à vos désirs et à vos besoins
  • Fixez-vous des objectifs SMART pour atteindre vos objectifs
  • Apprenez les bases de l’alimentation

Et voilà, c’est déjà tout pour moi pour aujourd’hui. J’espère que vous avez apprécié cette vidéo et qu’elle vous a donné des conseils utiles.

Je reviens rapidement avec une nouvelle vidéo pour vous parler des prochaines étapes pour réussir votre rééquilibrage alimentaire, également pour vous parler davantage du régime paléo, de la santé et de bien plus encore.

Pour ne pas rater ça, pensez à liker cette vidéo et à vous abonner à ma chaîne.

Comme toujours, je vous invite à me faire part de vos questions et réflexions dans les commentaires.

Sur ce, je vous dis à très vite et d’ici là, mangez bien.

Les aliments conseillés dans le régime paléo
Les aliments déconseillés dans le régime paléo
Régime paléo : les erreurs à ne pas faire

Partagez cet article avec ceux que vous aimez :

Laissez un commentaire