Attention : 5 aliments ‘sains’ qui ne le sont pas

par Madame Paleo

aliments malsains

Attention : 5 aliments ‘sains’ qui ne le sont pas

Nous faisons tous des efforts pour adopter une alimentation saine et équilibrée, mais il est facile de se laisser tromper par certains aliments qui semblent bons pour la santé, mais qui cachent des pièges nutritionnels.

Vous vous efforcez de manger mieux, de choisir des aliments que vous pensez bons pour votre corps et votre esprit. Mais malgré toutes vos bonnes intentions, certains produits peuvent s’avérer moins bénéfiques qu’ils n’y paraissent. Dans notre société où le marketing alimentaire est omniprésent, il est essentiel de savoir lire entre les lignes et de comprendre ce qui se cache réellement derrière les étiquettes attrayantes.

Les industriels de l’alimentation ont développé des stratégies sophistiquées pour nous convaincre que certains produits sont sains, en jouant sur des termes comme « allégé », « sans sucre ajouté », « fitness » ou « naturel ». Malheureusement, ces labels sont souvent trompeurs. Un aliment peut sembler sain en surface, mais renfermer des ingrédients indésirables tels que des sucres cachés, des graisses malsaines ou des additifs artificiels.

Prenez par exemple les produits allégés en matières grasses. Ils sont souvent perçus comme une option plus saine, mais pour compenser la perte de saveur due à la réduction de la graisse, les fabricants ajoutent du sucre ou des agents épaississants. De même, les snacks soi-disant « énergétiques » contiennent des quantités surprenantes de sucre et de sel, ce qui les rend tout sauf bénéfiques pour une alimentation équilibrée.

Dans cet article, je vais vous révéler cinq de ces aliments qui, malgré leur réputation de « santé », peuvent en réalité nuire à votre santé et compromettre votre perte de poids.




Les fruits secs, tels que les abricots, les dattes, les raisins secs et les figues, sont souvent perçus comme une collation saine et pratique. Ils sont largement disponibles, faciles à transporter et riches en nutriments essentiels.

Et c’est vrai. Les fruits secs sont riches en vitamines et en minéraux tels que le potassium, le fer et le calcium, contiennent une bonne quantité de fibres alimentaires, bénéfiques pour la digestion et la régulation du transit intestinal. De plus, ils sont une source concentrée d’antioxydants, comme les polyphénols, qui peuvent aider à réduire l’inflammation et à protéger contre certaines maladies.


Pourquoi les fruits secs ne sont-ils pas aussi sains que l’on pense ?

Cependant, malgré tous ces avantages, les fruits secs présentent des inconvénients non négligeables qui peuvent contrecarrer leurs bénéfices.
L’un des principaux problèmes, surtout quand on essaie de perdre du poids, est leur teneur élevée en sucre.

Lors du processus de séchage, l’eau du fruit est éliminée, ce qui concentre le sucre naturel. Par exemple, 100 grammes de raisins secs contiennent environ 59 grammes de sucre, alors que 100 grammes de raisins frais en contiennent environ 16 grammes. De même, 100 grammes de dattes sèches renferment environ 66 grammes de sucre, tandis que les dattes fraîches en contiennent environ 27 grammes.

Cette concentration en sucre fait des fruits secs une collation très calorique.

Et en raison de cette densité énergétique, les fruits secs mènent facilement à une consommation excessive de calories. Pour illustration, 100 grammes de dattes contiennent environ 277 calories, ce qui est considérablement plus élevé que la même quantité de fruits frais.

En outre, de nombreux fruits secs commercialisés sont traités avec des conservateurs comme le dioxyde de soufre pour prolonger leur durée de conservation, et ces additifs peuvent provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes et ne sont certainement pas bénéfiques pour la santé.


Alternative saine : Les fruits frais

Pour une alternative plus saine, optez pour des fruits frais, en particulier ceux à haute teneur en eau et faible en sucre. Voici quelques exemples :

Fruits à haute teneur en eau :
Pastèque : Riche en eau (environ 92 %), faible en calories et rafraîchissante.
Concombre : Contient environ 95 % d’eau, excellent pour l’hydratation.
Melon : Environ 90 % d’eau, riche en vitamines A et C.

Fruits faibles en sucre :
Fruits rouges (framboises, fraises, mûres, myrtilles) : Non seulement faibles en sucre, mais également riches en fibres et en antioxydants.
Pommes : Modérées en sucre et riches en fibres, surtout lorsqu’elles sont consommées avec la peau.
Kiwi : Modéré en sucre et riche en vitamine C et fibres.

Ces fruits frais offrent une hydratation naturelle et une source de fibres sans les excès de sucre et de calories des fruits secs.




Les smoothies de fruits, qu’ils soient faits maison ou achetés en magasin, ont la réputation d’être une option santé rapide et délicieuse. Ils sont souvent promus comme une manière simple de consommer une grande variété de fruits, de noix et parfois de superaliments comme les graines de chia ou de lin. Les smoothies sont particulièrement appréciés pour leur facilité de préparation et leur capacité à masquer le goût des légumes moins attrayants, et bien sûr, leur aspect crémeux et sucré les rend très attrayants.


Pourquoi les ne smoothies sont-ils pas aussi sains que l’on pense ?

Mais, malgré ces avantages apparents, les smoothies de fruits ne sont pas aussi sains qu’on le pense. La principale raison est leur teneur élevée en sucre. Même si le sucre provient de fruits naturels, la concentration de plusieurs portions de fruits dans un seul verre entraîne une consommation excessive de sucre.

Par exemple, un smoothie typique contient des bananes, des mangues, des fraises et du jus d’orange, ce qui totalise facilement plus de 50 grammes de sucre par portion, équivalent à environ 12 cuillères à café de sucre !!!

Le problème du sucre dans les smoothies est amplifié par le fait que la forme liquide des fruits rend le sucre plus facilement absorbable par l’organisme, ce qui provoque des pics rapides de glycémie. Ces fluctuations entraînent des fringales plus intenses et des cycles d’énergie irréguliers, ce qui n’est pas idéal pour une alimentation équilibrée et stable. De plus, en buvant des smoothies, on manque souvent les fibres alimentaires présentes dans les fruits entiers, car elles sont partiellement détruites lors du mélange, et les fibres, on le sait, sont indispensables pour la régulation de la glycémie et la sensation de satiété.

Découvrez également cet autre article pour des résultats de perte de poids garantis :  Recettes perte de poids

En outre, beaucoup de smoothies achetés en magasin contiennent des ingrédients ajoutés tels que des concentrés de jus, des édulcorants artificiels et des arômes, qui augmentent la teneur en calories et en sucre sans apporter de réels bénéfices nutritionnels. Même les smoothies faits maison peuvent facilement devenir des bombes caloriques si l’on utilise des ingrédients riches en calories comme les noix, les beurres de noix, le yaourt sucré ou le lait de coco en grande quantité.


Alternative saine : Les smoothies aux légumes verts

Pour une alternative plus saine, optez pour des smoothies à base de légumes verts sans fruits, ou en ajoutant des fruits frais à faible teneur en sucre. Voici 2 suggestions :

Smoothies aux légumes verts :
Utilisez des légumes comme les épinards, le chou frisé, le concombre ou le céleri comme base de votre smoothie. Ces légumes sont faibles en calories et en sucre, tout en étant riches en vitamines et minéraux.
Exemple de recette : Mélangez des épinards, du concombre, du céleri, une petite quantité de gingembre frais et de l’eau ou du lait végétal non sucré. Ajoutez quelques glaçons pour un effet rafraîchissant.

Smoothies avec des fruits frais à faible teneur en sucre :
Si vous souhaitez ajouter des fruits pour adoucir votre smoothie, choisissez des fruits à faible teneur en sucre comme les baies (fraises, framboises, myrtilles).
Exemple de recette : Mélangez des épinards, des fraises fraîches, une petite quantité de citron et de l’eau. Ce smoothie est rafraîchissant et nutritif sans excès de sucre.




Le riz brun est généralement considéré comme une alternative bien plus saine au riz blanc. Il est apprécié pour sa teneur en fibres, ses vitamines et ses minéraux. Contrairement au riz blanc, le riz brun conserve son enveloppe extérieure, appelée son, qui contient la majorité des nutriments.

Ce son est riche en fibres, en vitamines B, en magnésium, en fer et en antioxydants. De ce fait, le riz brun est souvent recommandé pour ses bienfaits potentiels sur la digestion, la gestion du poids et la réduction du risque de certaines maladies chroniques.


Pourquoi le riz brun n’est-il pas aussi sain que l’on pense ?

Cependant, malgré ces avantages, le riz brun n’est pas aussi sain qu’on le pense. Une des principales préoccupations est la présence de l’acide phytique, un antinutriment qui se trouve dans l’enveloppe du riz brun. L’acide phytique se lie aux minéraux comme le fer et le zinc et réduire leur absorption dans le corps. Cela est particulièrement problématique pour les personnes dont le régime alimentaire est déjà pauvre en ces minéraux essentiels.

En outre, le riz brun contient des niveaux significativement plus élevés d’arsenic inorganique par rapport au riz blanc. L’arsenic est un contaminant environnemental qui peut s’accumuler dans le riz au fil du temps et est lié à divers problèmes de santé, y compris des cancers. La consommation régulière de riz brun entraîne une exposition prolongée à cet élément toxique.

De plus, malgré sa teneur en fibres et nutriments, le riz brun reste une source importante de glucides. Une portion standard de riz brun (environ 150 grammes cuits) contient environ 45 grammes de glucides. Pour ceux qui surveillent leur consommation de glucides, que ce soit pour gérer leur poids, contrôler leur glycémie ou suivre un régime à faible teneur en glucides, cela va rapidement représenter une part significative de leur apport quotidien recommandé.

Les glucides entraînent une prise de poids s’ils sont consommés en excès, et un apport élevé en glucides va causer des pics de glycémie suivis de chutes, ce qui augmente les fringales et rend la gestion du poids beaucoup plus difficile.


Alternative saine : Le riz de chou-fleur

Le chou-fleur râpé imite la texture du riz et est une excellente alternative, car il est faible en glucides et en calories et offre de nombreux avantages sans les inconvénients associés au riz brun.

De plus, le chou-fleur est riche en vitamines C, K, et B6, ainsi qu’en fibres et en antioxydants.

Exemple de recette : Pour préparer le riz de chou-fleur, râpez une tête de chou-fleur ou utilisez un robot culinaire. Faites revenir le chou-fleur râpé dans une poêle avec un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit tendre. Vous pouvez l’assaisonner avec des herbes, des épices, des petits oignons etc., à votre goût.

Le riz de chou-fleur peut être utilisé de la même manière que le riz traditionnel dans la plupart des recettes, que ce soit pour accompagner des plats principaux, dans des sautés, ou même pour des plats comme le riz frit ou les bowls.




Les céréales industrielles pour le petit-déjeuner sont promues comme une option rapide et saine pour commencer la journée. Elles sont souvent enrichies en vitamines et minéraux et commercialisées avec des slogans attrayants qui mettent miroitent des bienfaits pour la santé, tels que la perte de poids ou la forme physique.

Les variantes « light » ou « fitness » sont spécialement formulés pour attirer les consommateurs soucieux de leur santé.


Pourquoi les céréales ne sont-ils pas aussi saines que l’on pense ?

Mais, malgré ces allégations, les céréales industrielles pour le petit-déjeuner sont tout sauf saines. Une des principales préoccupations est bien sûr leur teneur élevée en sucre. Même les céréales qui se disent « light » ou « fitness » contiennent des quantités importantes de sucre ajouté pour améliorer leur goût. Le sucre ajouté contribue à une augmentation rapide du taux de glucose dans le sang, suivie de chutes brutales qui vont provoquer des fringales et des envies de grignoter peu après le petit-déjeuner. C’est donc la pire des façons de commencer sa journée.

En plus du sucre, ces céréales contiennent généralement des additifs et des conservateurs, ainsi que des arômes et des colorants artificiels qui n’apportent aucun bénéfice nutritionnel et sont nuisibles à long terme. Les graisses saturées et les huiles hydrogénées utilisées pour prolonger la durée de conservation et améliorer la texture des céréales peuvent également avoir des effets négatifs sur la santé cardiovasculaire.

Découvrez également cet autre article pour des résultats de perte de poids garantis :  Commencer le jeûne intermittent – le guide du débutant

Même les céréales dites « allégées » sont trompeuses. La réduction de la teneur en matières grasses est souvent compensée par une augmentation de la teneur en sucre ou en édulcorants artificiels. De plus, les portions recommandées sur les emballages sont souvent plus petites que les portions réellement consommées, pour conduire à une sous-estimation de l’apport calorique et de sucre.


Alternative saine : Le petit-déjeuner salé

Comme alternative saine, essayez des petits-déjeuners salés. Par exemple, vous pouvez faire du pain aux graines vous-même (voici une recette excellente) et l’accompagner d’un dip aux légumes (voici la recette) ou de protéines comme des œufs durs et du saumon, ou encore de l’avocat.

Le petit-déjeuner doit fournir à votre corps des protéines et des graisses saines dès le matin, pour maintenir une sensation de satiété plus longtemps et pour éviter les pics de sucre dans le sang.

Lire aussi l’article : Quel petit-déjeuner pour maigrir ?

Une autre alternative est tout simplement de pratiquer le jeûne intermittent et donc de ne pas prendre de petit-déjeuner.
Je vous invite à lire ces articles concernant le jeûne intermittent :




Beaucoup de personnes qui souhaitent perdre du poids pensent que manger de la salade est la meilleure option pour contrôler son apport calorique. Les légumes frais et colorés sont riches en fibres, vitamines et minéraux, et sont effectivement un choix parfait pour un repas équilibré.

Les vinaigrettes, qu’elles soient achetées en magasin ou préparées à la maison, sont un moyen simple et savoureux d’assaisonner ces légumes frais. Les étiquettes « light », « faible en gras » ou « sans sucre ajouté » renforcent cette perception, laissant croire qu’elles sont des options saines pour accompagner une alimentation équilibrée.


Pourquoi les vinaigrettes ne sont-elles pas aussi saines que l’on pense ?

Cependant, l’ajout de vinaigrette, qu’elle soit industrielle ou faite maison, peut rapidement transformer une salade ultra saine en une bombe calorique.

De nombreuses vinaigrettes industrielles contiennent des ingrédients cachés et sont riches en sucre, en sirop de maïs à haute teneur en fructose, ou en édulcorants artificiels pour compenser la réduction de graisses.

Même les vinaigrettes faites maison posent problème si elles sont préparées avec des ingrédients riches en calories, comme la mayonnaise. Une vinaigrette maison à base de mayonnaise ajoute des graisses saturées et un excès de calories, et annule ainsi les bienfaits des légumes frais de la salade. Il est facile de sous-estimer la quantité de calories ajoutées par la vinaigrette.

Prenons un exemple concret : une salade composée de légumes frais apporte en moyenne 50-100 calories par portion. Si vous ajoutez deux cuillères à soupe de vinaigrette industrielle, vous pouvez facilement ajouter 150 calories supplémentaires, dont une grande partie provient du sucre et des graisses. Une vinaigrette maison à base de mayonnaise peut même dépasser cette quantité, atteignant jusqu’à 200 calories pour la même portion.


Alternative saine : Préparer ses propres vinaigrettes légères

Pour éviter ces pièges, la meilleure solution est de préparer vos propres vinaigrettes légères à la maison.

Voici quelques recettes simples et saines :

Vinaigrette classique au citron
Ingrédients : 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de jus de citron frais, 1 cuillère à café de moutarde de Dijon, sel et poivre au goût.
Préparation : Mélangez tous les ingrédients dans un petit bol ou un bocal et fouettez ou secouez bien jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Vinaigrette au yaourt et aux herbes
Ingrédients : 3 cuillères à soupe de yaourt grec nature, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre, 1 gousse d’ail écrasée (optionnel), 1 cuillère à soupe de fines herbes hachées (persil, ciboulette, aneth), sel et poivre au goût.
Préparation : Mélangez tous les ingrédients dans un bol jusqu’à obtenir une consistance lisse.

Vinaigrette balsamique à l’ail
Ingrédients : 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique, 1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon, 1 gousse d’ail écrasée, 1/2 cuillère à café de miel, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre au goût.
Préparation : Mélangez le vinaigre, la moutarde, l’ail et le miel dans un bol. Ajoutez l’huile d’olive en filet tout en fouettant jusqu’à ce que le mélange soit émulsionné.

Vinaigrette à l’avocat et au citron vert
Ingrédients : 1 avocat mûr, 2 cuillères à soupe de jus de citron vert frais, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1/4 tasse d’eau, sel et poivre au goût.
Préparation : Mixez tous les ingrédients dans un blender jusqu’à obtenir une consistance lisse. Ajustez l’eau pour obtenir la texture désirée.




Que faut-il retenir de l’article « 5 aliments ‘sains’ qui ne le sont pas » ?

Il est important de savoir ce que l’on mange. Les publicités et les étiquettes promettent des bénéfices santé, mais cachent en réalité des pièges caloriques et des ingrédients indésirables. Prenez le temps de lire les étiquettes et de comprendre les ingrédients. Mieux encore : n’achetez rien qui contient plus de 3 ingrédients.

Les calories cachées dans des aliments apparemment sains s’additionnent rapidement, et cela va compromettre vos efforts pour maintenir une alimentation équilibrée et atteindre vos objectifs de poids.

Les alternatives maison et les aliments non transformés offrent non seulement une meilleure transparence, mais aussi un contrôle total sur ce que vous consommez.

Préparez vos propres repas et choisissez des aliments non transformés pour savoir exactement ce que vous mangez. Restez vigilant face aux messages de l’industrie alimentaire. Faites des choix conscients et soyez attentif à ce que vous mettez dans votre assiette.




Pour plus de conseils ainsi que de recettes saines, suivez-moi sur les réseaux sociaux : FacebookYouTubeInstagramTikTok et inscrivez-vous à ma newsletter ici




Partagez cet article avec ceux que vous aimez :

Laissez un commentaire

17 commentaires

Stephany 28 juin 2024 - 19:58

Merci pour ces conseils avisés ! J’ai toujours pensé que les smoothies de fruits étaient une option santé, mais votre article m’a ouvert les yeux sur leur teneur élevée en sucre. Les alternatives proposées, comme les smoothies aux légumes, sont géniales. Bravo pour ce travail de sensibilisation

Répondre
Béa 🌷 27 juin 2024 - 10:42

Merci Jessica pour ton article ! Il permet de rappeler que le marketing peut être trompeur et qu’il est important de lire les étiquettes attentivement. Tes explications claires sur les pièges à éviter sont très utiles pour mieux comprendre ce que nous consommons vraiment.
Continue de nous éclairer avec tes conseils avisés
A bientôt et au plaisir d’échanger de nouveau ensemble. 🌷

Répondre
Sciences Ludiques 25 juin 2024 - 16:08

J’avoue qu’appart les céréales, j’aurais mis tout ces aliments dans la catégorie « aliments sains »! Comme quoi, j’ai encore beaucoup à apprendre sur l’alimentation! Merci pour ces découvertes, je ferai plus attention à ce qu’il y a dans mon assiette dorénavant!

Répondre
eric 25 juin 2024 - 08:01

Un excellent article, très instructif comme à l’habitude 🙏

Répondre
Stéphanie 24 juin 2024 - 17:59

Merci pour cet article éclairant sur les aliments soi-disant « sains » qui peuvent être trompeurs. C’est une bonne piqûre de rappel pour toujours vérifier les étiquettes et privilégier les alternatives naturelles et faites maison.

Répondre
Caroline & Mathieu 24 juin 2024 - 15:17

Merci Jessica pour ton article qui explique bien comment certains aliments perçus comme sains peuvent en réalité nuire à notre santé. J’ai bien aimé les alternatives saines que tu proposes. Cela aide à faire des choix alimentaires plus éclairés. 🙌😉

Répondre
Beatrice 24 juin 2024 - 11:14

Super article! J’ai éliminé tout ce que tu dis dans cet article mais par expérience. Je mange depuis toujours ma salade avec de l’huile d’olive et non plus de vinaigrette. L’instinct mon bien aide dans tout cela et surtout ‘écoute de mon corps. Merci

Répondre
Flore du Web 24 juin 2024 - 11:09

Je ne savais pas que le riz complet était mauvais pour la santé. Etant donné que je préfère le riz blanc, même si j’ai vu que tu conseillais le riz de choux-fleurs, je vais garder le riz blanc mais en petite quantité. Je sais que personnellement, quand j’arrête totalement un aliment que j’adore, je finis par craquer un jour et faire pire ensuite. Le tout est donc de continuer d’en manger mais à des quantités raisonnables. Car j’ai arrêté le sucre (c’était génial en terme de forme etc.) mais je suis retombée dedans et c’est pire. Je pense qu’on a pas tous le même mental face aux addictions et à la nourriture. Le tout est de limiter la casse.

Répondre
sophie 24 juin 2024 - 10:18

Merci pour cet article ! Le sucre est un véritable fléau, je me souviens d’un voyage au Maroc où nous avons dû faire attention aux sucres ajouté dans le thé et la nourriture. C’est vrai qu’on ne se méfie pas des aliments naturels. Merci de parler du riz brun car il est souvent mis en avant. J’adore la vinaigrette au citron, les alternatives que tu proposent sont de bons guides, merci !

Répondre
CréActiv' Epanouies 24 juin 2024 - 09:56

Merci pour ton article, je comprends mieux pour quelle raison les fruits secs ne sont pas si bons que ça!

Répondre
Jackie 24 juin 2024 - 09:18

J’aime beaucoup les fruits secs, même si je sais pertinemment qu’ils sont bourrés de sucre. Je leur préfère quand même les fruits frais. Merci pour tes recettes de vinaigrettes. qui m’intéressent beaucoup, ainsi que tous tes conseils.

Répondre
Magdalena 24 juin 2024 - 09:06

Pour les aliments transformés, je me doutais… mais pour l’enveloppe du riz, c’est une découverte ! 😱
Aussi, j’ai entendu une remarque intéressante il y a peu : la source des calories est plus importante que le nombre. Je trouve que ça rejoint l’idée des fruits. Il vaut mieux les consommer frais ! 😉

Répondre
Madame Paleo 27 juin 2024 - 16:24

Oui, exactement. La source des calories est cruciale. Les « calories vides » comme celles des sucreries et des aliments transformés n’apportent que peu ou pas de nutriments, alors que les calories provenant des aliments riches en nutriments (fruits, légumes, grains entiers, protéines maigres) fournissent des vitamines, minéraux et fibres essentielles.

Répondre
Freddy 24 juin 2024 - 08:37

Merci pour cet article. En effet, il fait souvent chercher l’excès de sucre et fuir les produits transformés ou le but de l’industriel est souvent de vendre l’ingredient le moins cher (sucre, eau glucide pas cher) pour du beurre du lait des oeufs lol. Très bonne idée le riz de choux fleur! A tester

Répondre
Fabienne 24 juin 2024 - 08:09

Et bien, me voilà surprise par certaines informations. Cela va m’inciter à prendre le temps de lire les étiquettes pour mieux voir les ingrédients souvent cachés.

Répondre
Sandra 24 juin 2024 - 08:09

Merci pour ces infos précieuses. Moi qui adore avoir mon petit sachet de dattes et figues en pensant bien faire, c’est raté ! Je vais suivre tes conseils et alterner avec des fruits frais.

Répondre
Caroline 24 juin 2024 - 07:51

Merci pour cet article très intéressant. C’est vrai que de nombreuses personnes pensent manger sainement et cnsomment beaucoup trop de sucres ou de graisses sans s’en rendre compte . C’est super de donner les alternatives, cela offre tout de suite une bonne solution !

Répondre